Rétrospective 2019 : de juillet à septembre

En ce début d’année, nous revenons sur les principaux événements qui ont ponctué la vie du diocèse en 2019. Redécouvrez de janvier à mars, d’avril à juin. Aujourd’hui, nous revenons sur les mois de juillet, août et septembre.

Juillet

Au mois de juillet, nous avons retenu trois événements : Le concert du groupe Hopen (5 juillet), le pèlerinage des collégiens en vélo (7-12 juillet), la fête de Saint-Elie (19-20 juillet),

Un concert pop-louange à Beaune

Le vendredi 5 juillet, le groupe de pop-louange « Hopen » a donné un concert dans le parc du Sanctuaire de l’Enfant Jésus à Beaune.

Les membres du groupe sont quatre frères originaires de la région Parisienne. Leurs noms : Charles, Arnaud, Antoine et Camille Auclair. Depuis quelques années, la musique chrétienne est devenu leur métier. Leur leitmotiv : faire prendre conscience aux jeunes que le Christ les aime ! « Celui qui m’a guéri, retrouvé, transformé .. c’est lui … Jésus Christ !! » Leur devise : « Que la louange éclate ! »

Plus d’images du concert sur ce lien

Le pélé vélo des collégiens

Lors de ce pèlerinage à vélo, qui s’est tenu du 7 au 12 juillet, 20 collégiens du diocèse de Dijon étaient présents mais aussi, pour la première fois, quatre lycéens. L’un d’entre eux raconte : « Ce qui m’a le plus frappé, dans le comportement des collégiens, était cette joie qui ne les quittait jamais. Quand nous les voyions arriver à midi ou le soir, ils étaient souvent bien fatigués mais toujours souriants. Leurs journées étaient bien remplies entre le vélo, les prières, la messe, les topos, les étirements, la veillée, la vaisselle… Et pourtant la bonne humeur était au rendez-vous !

Le moment le plus marquant du pélé a été, pour moi, la veillée d’adoration et de réconciliation. Voir tous ces adolescents prier devant le Saint-Sacrement était merveilleux. Même les plus turbulents restaient sans bouger en admiration devant Dieu.

Lors de cette semaine, on a vraiment pu expérimenter le fait qu’il y a plus de bonheur à servir qu’à se faire servir, et nous sommes tous les quatre motivés pour recommencer ce service l’année prochaine si on nous le demande ! »

Fête de Saint-Elie

Tout jubilé est d’abord un événement joyeux. Ici, pas d’exubérance, mais de chaleureuses rencontres des membres de la Fraternité et d’amis du Carmel Saint-Elie, à Saint-Rémy, heureux de se retrouver ou de faire connaissance, notamment avec des fidèles de Roumanie venus accompagner Mère Éliane.

Les offices ont donné vie à l’église du village habillée d’une iconostase fleurie avec goût et le regard y est toujours aimanté par le grand Christ immuable où tout est destiné à converger. La fidèle chorale belge aide puissamment à se nourrir de la richesse des textes du poumon oriental de l’Église : longues vigiles, hymne acathiste, Divine Liturgie.

L’homélie de cette dernière fut confiée à l’ami des origines, Mgr Gérard Daucourt. Percutante d’emblée la parole du prédicateur : « Voulons-nous accompagner le saint prophète à Sarepta ? Non, nous n’irons pas… Les Actes des Apôtres et saint Paul ne cachent pas le climat des premières communautés où il y a eu beaucoup de discussions, beaucoup de prière pour dépasser la tentation du repli sur soi, du mauvais accueil des autres religions. »


Août

Au mois d’août, nous avons retenu deux événements : La rencontre de scouts dijonnais avec Guy Gilbert et la marche Saint-Bernard (17-18 août).

Rencontre avec Guy Gilbert

Six scouts et guides de France de la 22ème de Dijon, durant la première quinzaine d’août, se sont rendus dans les Alpes de Haute Provence. Plus précisément à la Bergerie de Faucon, une maison dans laquelle le père Guy Gilbert, avec l’aide d’éducateurs, s’occupe de jeunes marginaux de la société.

Pendant notre camp, ils ont pu découvrir des jeunes différents que ceux qui nous entourent au quotidien. Grâce à la « zoopédagogie » (présence de nombreux animaux que les jeunes nourrissent, soignent…), les adolescents accueillis prennent des responsabilités. Les jeunes scouts ont d’ailleurs pu effectuer un concours cuisine avec eux !

Ce camp leur a permis de « sortir de leur zone de confort » et de souder leur équipe. Les messes avec Guy Gilbert les ont changé de nos messes habituelles. Ils redémarrent l’année avec une réflexion sur le projet à l’international pour l’été 2020…

Marche Saint-Bernard

Une participante à la marche Saint-Bernard, qui s’est tenue les 17 et 18 août, raconte : « Comme chaque année, nous étions une petite cinquantaine de marcheurs à chaque demi-journée de cette marche Saint-Bernard entre Fontaine-lès-Dijon et l’abbaye de Cîteaux, le week-end du 17-18 août.  Au total, 80 personnes ont participé à ce pèlerinage, dont une dizaine de nouveaux. Nous avons cheminé sur les pas et sous la tutelle de cet immense saint bourguignon qu’est saint Bernard.

Le fil conducteur de cette année nous a été donné par le père Luc Lalire quand nous nous sommes arrêtés à l’église Saint-Nazaire de Chenôve : « Qu’il est bon, qu’il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis. »

Nous avons « maturé » cette phrase pendant toute la marche, en compagnie de notre sympathique accompagnateur, Don Etienne-Marie, avec qui nous avons prié le chapelet en pleine nature. En nous quittant, après les vêpres à l’abbaye de Cîteaux, nous nous sommes donnés rendez-vous, pour la plupart, dans un an. Notre fi l conducteur est devenu pure réalité ! »

 


Septembre

Au mois de septembre, nous avons retenu trois événements : Les changements au sein du conseil épiscopal (6 septembre), la catéchèse mise en place par le carmel de Beaune et l’envoi en mission des chefs d’établissements (24 septembre)

Le conseil épiscopal change

La première réunion du conseil épiscopal de cette nouvelle année pastorale a eu lieu le vendredi 6 septembre. A cette occasion, deux nouveaux membres sont venus rejoindre ceux qui font partie du conseil de l’archevêque.

Suite au départ des pères Bernard Card et Jean Lamblot, arrivés au terme de leurs missions, les pères Raoul Mutin et Albert Zoungrana ont participé à cette équipe chargée de conseiller l’archevêque quant aux décisions liées à la gestion du diocèse.

Le père Raoul Mutin reçoit la charge du pôle « Église et société » tandis que le père Albert Zoungrana sera plus particulièrement en charge des doyennés « villes et campagnes ». C’est le père Dominique Garnier qui suivra désormais le pôle « annonce et dialogue » tandis que le père Christian Baud aura la responsabilité du pôle « Liturgie et Sacrements ».

Une nouvelle catéchèse à Beaune

Les religieuses du carmel de l’Enfant-Jésus, à Beaune, et le père Yves Frot, curé de la paroisse, ont conjointement lancé, en septembre dernier, une catéchèse pour adultes. La mise en place de cette formation répond à la demande de plusieurs paroissiens beaunois. Elle se tiendra une fois par mois, le premier samedi du mois de 10 h à 11 h (hors vacances scolaires et « ponts »).

Sœur Caroline, carmélite à Beaune, explique : « Ce sont les prêtres de la paroisse de Beaune qui vont donner ces catéchèses à tour de rôle. Le thème choisi est le Credo. Les autres samedis, également de 10 h à 11 h, on continuera d’avoir le partage d’Évangile.

En plus de la catéchèse pour adultes, une autre nouveauté est à noter cette année : la veillée à l’Enfant-Jésus, qui se tient tous les 24 du mois, sera suivie des « 24 heures d’adoration » (qui se tenaient auparavant certains mercredis) jusqu’à la messe du lendemain.

Messe de rentrée de l’enseignement catholique

La messe de rentrée de l’enseignement catholique de Côte-d’Or s’est tenue le mardi 24 septembre à Is-sur-Tille. Elle a été présidée par notre archevêque, Mgr Minnerath, en présence de chefs d’établissements, d’enseignants et de responsables en pastorale. Plusieurs prêtres, aumôniers d’établissements scolaires, ont concélébré cette messe.

Notre archevêque, dans son homélie, a invité à « écouter et mettre en pratique la parole de Dieu ». Il a ajouté : « La parole est vivante, elle n’est étrangère à personne, même à ceux qui sont loin de la foi ou qui n’ont pas entendu parler du Christ. Chaque passage de l’Évangile nous met en face de Jésus. »

A l’issue de la messe, des lettres de mission ont été remises à plusieurs nouveaux chefs d’établissements : Virginie Bornot, à l’école Notre-Dame de Dijon, Valérie David, à l’école Saint-Symphorien de Nuits-Saint-Georges, Laurence Deletre à l’école Sainte-Ursule de Dijon, Mélanie Duffy, à l’école Notre-Dame de Pouilly-en-Auxois et Marie-Christine Vanet, du groupe Saint-Vincent-de-Paul Saint-Bernard de Châtillon-sur-Seine.

Demain : dernier volet de notre rétrospective 2019 : d’octobre à décembre