Rétrospective 2019 : d’avril à juin

En ce début d’année, nous revenons sur les principaux événements qui ont ponctué la vie du diocèse en 2019 pour les mois d’avril, mai et juin

Avril

Au mois d’avril, nous avons retenu trois événements : L’ouverture de l’accueil de jour du Secours catholique (4 avril), les assises des entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC, 6 avril), l’installation de deux religieuses franciscaines béninoises à Selongey (14 avril)

Un accueil de jour pour le Secours catholique

Le jeudi 4 avril, le Secours catholique de Dijon a ouvert un accueil de jour dans ses locaux situés 9 ter boulevard Voltaire. Les bénévoles, pendant plusieurs semaines, n’ont pas compté leur temps pour aménager une bonne partie du rez-de chaussée afin d’y installer une cafétéria, des sanitaires, ou encore une buanderie. Ce projet répond à une longue étude, qui a permis d’identifier les besoins des plus démunis. En particulier celui de se laver, de laver son linge, et de se « poser ».

Plusieurs entreprises dijonnaises, démarchées par les bénévoles du Secours catholique, ont soutenu le projet. Du carrelage et de la peinture, notamment, ont permis d’aménager la cafétéria et les sanitaires.

Chantal Sur, présidente de la délégation Bourgogne du Secours Catholique, souligne : « Tout le monde s’est mobilisé : c’est le signe qu’aujourd’hui, on peut donner du temps gratuitement. C’est aussi le signe que les pauvres peuvent avoir une place, un accueil respectueux, digne. Enfin c’est un beau signe pour l’Église ! »

Assises des EDC

Réunies à Besançon le samedi 6 avril, les équipes de Bourgogne Franche-Comté des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (EDC) ont démarré de bon matin leurs assises régionales. Après un temps de prière, une conférence a plongé les quatre-vingt participants au cœur du sujet avec une introduction à la théorie du philosophe Hartmut Rosa sur l’accélération du temps. Selon lui, ce qu’il définit comme un fait objectif trouve son origine dans le progrès technique, lequel nous permet de faire de plus en plus de choses dans la même durée.

La question du choix a été centrale dans les échanges d’une table ronde où se sont exprimées les perceptions de dirigeants qui ressentent aujourd’hui une pression amplifiée par l’instantanéité et la saturation de notre monde connecté. Face à cela, certains réagissent en « surfant sur la vague » quand d’autres résistent en ralentissant pour prendre le recul nécessaire à la bonne décision.

Donner de la place dans son agenda aux amis, à la famille, à la politique, à la religion ou à la nature, par exemple, aide à lutter contre la pression.

Deux religieuses installées à Selongey

Le dimanche 14 avril, jour des Rameaux, soeur Mireille et soeur Françoise, religieuses béninoises de la congrégation franciscaine des filles de Padre Pio, ont été officiellement installées par Mgr Minnerath en l’église Saint-Rémi de Selongey. Mère Madeleine Koty, supérieure générale de la congrégation, était présente, ainsi que de nombreux paroissiens.

Au cours de son homélie, Mgr Minnerath a souligné l’importance de la transmission de la foi, rappelant que les deux religieuses allaient fortement s’impliquer dans cette fonction. A l’issue de la messe, Mgr Minnerath a solennellement béni les religieuses. Précisons que le diocèse de Dijon est le premier diocèse français à accueillir des soeurs de la congrégation franciscaine
des filles de Padre Pio.

Désormais, les soeurs participeront à toute la vie des paroisses de Selongey et Fontaine-Française, la catéchèse, la liturgie et elles iront visiter les résidents des maisons de retraites et d’accueil.


Mai

Au mois de mai, nous avons retenu trois événements : Le rassemblement diocésain des équipes du Rosaire (16 mai), le spectacle de la communauté Foi et Lumière (24 mai) et l’envoi en mission d’un jeune côte-d’Orien en Thaïlande (28 avril)

Rassemblement des équipes du Rosaire

Le jeudi 16 mai, 230 personnes se sont retrouvées à la salle des fêtes de Chorey-lès-Beaune.

Après la présentation des nouvelles représentantes, le père Guy Vincent a fait prier et chanter Marie. Le frère Pierre Januard, aumônier régional, a donné une conférence sur le thème de l’année « Nous osons dire ».

L’Eucharistie a été célébrée par le père Frot, curé de Beaune. Après la prière à Marie de l’équipe locale du Rosaire, Evelyne Roy a parlé de la mission au sein de ce mouvement d’Église marial et missionnaire, « pour aimer les autres, en chrétien, vouloir leur bien, agir en conséquence et leur dire que quelqu’un les regarde et les aime ».

Spectacle de la communauté Foi et lumière

Notre communauté Foi et Lumière de Dijon a eu la joie, dimanche 26 mai, de présenter aux sœurs du Carmel de Flavignerot et à de nombreuses personnes venues pour ce beau moment, un tout nouveau spectacle ayant pour titre « Unité – Père, que tous soient Un ! ».

Au travers de ce spectacle, nous avons voulu montrer que l’unité ne se résume pas uniquement à l’Unité entre chrétiens, mais qu’elle doit nécessairement s’élargir avec l’accueil de mon frère en prison, avec un handicap, étranger…ce qui rejoint les paroles de Jésus dans l’évangile de Saint Matthieu : J’avais faim et vous m’avez donné à manger, j’étais un étranger…. »

Le chemin d’Unité nous appelle à prendre comme Jésus la tenue de service, à suivre son chemin, lui, le doux et humble de cœur.

Ce fut un spectacle beau, fraternel, priant, chantant et musical dans lequel personnes avec handicap, parents et amis, ont offert ce qu’ils ont de plus beau : leur cœur.

Envoi en mission d’Antoine Bouzereau en Thaïlande

Antoine Bouzereau, 21 ans, originaire de Côte-d’Or, a été envoyé en Mission en Thaïlande en la Chapelle des Missions Étrangères (MEP) de Paris, le dimanche 28 avril dernier. Il indique : « La Mission donne sens à la vie du chrétien, car c’est le Christ lui-même qui, nous ayant remis son Esprit-Saint, nous envoie. Personne n’a choisi son lieu de naissance, mais à la différence des autres hommes, le chrétien fait le choix de vivre sa vie humblement dans la joie du Christ, ici et maintenant. Le chrétien est missionnaire, et sa mission est liée à sa propre histoire. »

J’avais envie de partir seul, mais avec un organisme qui puisse me suivre au moins spirituellement. J’ai alors découvert les Missions Etrangères de Paris (MEP). Je pense que ce qui m’a le plus séduit avec eux est le fait que l’on ne choisisse pas son lieu de mission, mais qu’on le reçoive. J’ai reçu la mission de partir chez les Karen en Thaïlande pendant un an. Je vais prêter main forte aux encadrants d’un foyer de garçons dans les montagnes du nord-ouest de la Thaïlande.

Cette durée et ce dépaysement étaient une évidence pour moi, car j’ai besoin de ce temps de ressourcement pour revenir dans mon pays, l’an prochain, grandi. Je ne sais pas pourquoi le Seigneur m’appelle là-bas, mais je suis certain que les grâces seront nombreuses. J’ai toujours douté dans mon orientation, mais cette fois-ci, je suis certain que je serai vraiment à ma place. »


Juin

Au mois de juin, nous avons retenu trois événements : L’envoi d’une nouvelle EAP à Seurre (16 juin), le jubilé de quatre prêtres du diocèse (21 juin), l’ordination sacerdotale d’Augustin Pascale et de Joseph Mangaly (30 juin).

Une nouvelle EAP à Seurre

La nouvelle équipe d’animation paroissiale (EAP) de la paroisse de Seurre a été envoyée en mission le dimanche 16 juin par le vicaire général du diocèse. L’équipe, avec le père José Mbiyavanga, comprend Arnaud Laudenbach, coordinateur, Pierre Chevalier, Denise Cornot et Chantal Michaud.

Dans son homélie, commentant les textes du dimanche de la Sainte Trinité, le vicaire général a rappelé que la paroisse est le lieu de la Trinité, le lieu où on est conduit à refuser l’isolement et l’illusion de l’autosuffisance spirituelle qui ne serait qu’un refus déguisé de la foi. Etre chrétien, être baptisé au « nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit », c’est prendre conscience que la foi chrétienne est dialogue avec le Créateur et avec les frères donnés par le créateur. »

Puis, à l’adresse de tous les fidèles de la paroisse, il a redit la mission des membres de l’EAP : « Avec votre curé, ils veilleront à ce que votre paroisse soit ce lieu de communion et d’unité qui permette à chacun d’annoncer l’Evangile, de célébrer le Seigneur, d’accueillir et d’aller au-devant de tous les plus pauvres. Et cela, ce n’est pas la mission de l’EAP seule, c’est la mission de tous les baptisés. »

Jubilé de quatre prêtres du diocèse

Quatre prêtres du diocèse de Dijon ont fêté le « jubilé » de leur ordination. Le père René Roux et le père Pierre Binet (absent pour des raisons de santé, Ndlr) ont fêté leurs 70 ans de ministère sacerdotal.

Le père Paul Chadeuf et le père Hubert Naudet ont fêté quant à eux leurs 50 ans de prêtrise.

Le vendredi 21 juin, une messe a été célébrée à la chapelle de la Maison diocésaine à Dijon. La célébration a été présidée par notre archevêque, Mgr Minnerath.

Ordination sacerdotale

Le dimanche 30 juin, Joseph Mangaly et Augustin Pascal ont été ordonnés prêtres par notre archevêque, Mgr Roland Minnerath, en la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon.

Plus de 1 000 personnes et près de 100 prêtres ont participé à la célébration, animée par les chants de la chorale diocésaine. Les deux ordinands étaient notamment entourés de leurs familles, celle de Joseph Mangaly, au nombre d’une trentaine de personnes, avait fait le déplacement depuis l’Inde.

Lors de son homélie, notre archevêque a évoqué la figure du prêtre ainsi que le sacerdoce « qui s’inscrit dans celui du Christ, qui a offert le don total de lui-même ». Il a ajouté : « Ne rendons pas opaque l’image du sacerdoce par nos faiblesses. Si nous ne confessons pas la vraie foi, notre sacerdoce devient inutile ! […] Le Seigneur Jésus est venu dans le monde pour continuer à agir à travers le ministère de nos prêtres. »

Depuis septembre, le père Augustin Pascal est vicaire dans la paroisse Dijon Sainte-Chantal tandis que Joseph Mangaly remplit la même fonction dans la paroisse Dijon Saint-Bénigne.