De nombreux hommages pour le père Denis Marion

C’est une foule émue de prêtres et chrétiens qui se sont réunis ce vendredi 20 septembre en la collégiale Notre-Dame de Beaune pour les obsèques du Père Denis Marion décédé après une vie à étudier la Bible, à l’enseigner, à la faire connaître.

Au début de la célébration présidée par l’archevêque en présence du Père abbé de l’abbaye de La Pierre Qui Vire, le Père Luc, il a été rappelé que de nombreux messages étaient parvenus de ceux qui n’avaient pu être présents aux obsèques mais qui tenaient à dire leur tristesse à l’annonce du décès du Père Marion.

Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Lille : « je ressens très profondément ce départ : j’ai suivi bien des enseignements de Denis depuis que j’étais étudiant (et GFU) en 1969, et l’ai connu si attentif aux diverses vocations chrétiennes ; son ministère aura été fécond, et c’est à Beaune qu’il avait trouvé cet enracinement spirituel qui l’a ensuite conduit toute sa vie. Je prie pour lui et pour le diocèse, et avec vous. »

Mgr Jean-Luc BOUILLERET, archevêque de Besançon : « Je veux vous assurer de ma prière pour Denis Marion, le diocèse et sa famille. Je l’ai beaucoup apprécié au séminaire de Dijon lors de ma formation. »

Mgr Gérard DAUCOURT, évêque émérite de Nanterre : « Je ne pourrai pas participer aux obsèques de Denis Marion. Je peux vous assurer de ma communion par la prière et la pensée. C’est évidemment d’abord une prière d’action de grâce pour le ministère de ce grand serviteur de la parole. Nous avons vécu ensemble à Besançon pendant 6 ans alors que j’étais supérieur du séminaire interdiocésain. Le 24 août, j’ai pu encore passer deux heures avec Denis qui souffrait mais ne s’attardait pas sur son mal. (…) Quel serviteur humble et totalement donné ! »

De Mgr Philippe GUENELEY, évêque émérite de Langres : « Avec Denis, nous avons eu de nombreuses occasions de travailler ensemble au service de l’Eglise, dans le service des vocations, dans la formation aux séminaristes, dans les formations bibliques proposées aux catéchistes en particulier. Denis avait le charisme de l’enseignement à la manière dont Saint Paul l’évoque. Inlassable et intarissable héraut de la Bible, il aimait cette parole de Dieu qui illumine la vie humaine. Il savait la faire goûter. Il a su communiquer cet amour avec passion, conviction et compétence. Pédagogue, il s’est adapté aux publics variés auxquels il s’est adressé. »

Bien sûr, les prêtres qui ont travaillé avec lui ont tenu à dire aussi leur tristesse et leur action de grâce. Le P. François Fraizy, par exemple, qui a enseigné au séminaire de Dijon en même temps que Denis : « Je garde un beau souvenir de Denis : sa gentillesse et sa simplicité évangélique ; son amour de la Parole de Dieu ; son souci de la rendre accessible à toute personne qui cherchait à la recevoir pour en vivre intensément. Je rends grâce à notre Dieu pour tout ce qu’il a réalisé à travers l’engagement de Denis. »

Le Père Roch VALENTIN, supérieur du séminaire d’Ars : « Le P. Denis Marion était autant passionné de l’Ecriture que de la rencontre des séminaristes et de leurs cultures. Il confessait ne pas savoir faire oraison, mais facilement prendre une heure pour les laudes avec une bible hébraïque ! Demeurer dans le Parole, la considérer comme on considère son prochain… »

Tous ces témoignages ont été une invitation à rendre grâce à Dieu pour tout le ministère du P. Denis Marion au cours de la célébration. C’est le Père Luc Lalire qui a prononcé l’homélie avant que le corps du P. Denis Marion soit inhumé au cimetière de Beaune.

Retrouvez sur ce lien le texte de l’homélie prononcée à l’occasion des obsèques du père Denis Marion


La nécrologie du père Marion est à retrouver sur ce lien