Les récits des pèlerins du diocèse partis sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle

1603_3Du 17 au 27 mai 2016, la Confraternité des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle en Bourgogne, en association avec le Service des pèlerinages du diocèse de Dijon, avait organisé un pèlerinage « Pieds-Bus » de Dijon à Santiago. Ils étaient 39 participants à parcourir le chemin jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle, accompagnés par Christiane, Christian, Dominique et Marie-Alberte, et le Père Amédée Nkama Nkanu.

Une version « Pied-Bus » du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle : un vécu fort et différent

Ce concept de pèlerinage « pieds-bus » a été proposéen 2000 (lors de la création de la Confraternité), et est, chaque année, très demandé ; il s’agit, en effet, d’une nouvelle approche de ces chemins. Ce type de cheminement permet, sur deux semaines, de traverser la France jusqu’en Espagne, accompagné par un prêtre, ici le père Amédée Nkama Nkanu, au sein d’un groupe : on ne chemine pas seul. Dans ces pèlerins, on peut compter un bon tiers de participants réguliers, et toujours plus de nouveaux. « Nous garderons en nous ces moments magiques de vie en commun et de prière ».

Deux groupes de marche, de 10 à 20 km, sont proposés chaque jour. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse très chaud, ce qu’il est important de vivre c’est cette expérience d’abandon, de simplicité et d’effort sur le chemin. Cette année l’itinéraire choisi était celui de la Via Lemovicensis et du Camino del Norte. « Les paysages étaient superbes, nous avons longtemps longé l’océan. ». « Toujours, nous finissons les derniers kilomètres à pied pour arriver à la cathédrale de Santiago pour midi, où a lieu, chaque jour, une messe pour les pèlerins qui sont chaque année plus nombreux ».

Les pèlerins témoignent

« Quand mes amis me demandent si mon pèlerinage était « bien », je réponds : je ne peux pas le dire, il faut le « vivre ». Nous avons vécu quelque chose de très fort et tous mes compagnons de route étaient « grands » par leur âme. ». O.

« Merci à vous de m’avoir aidée dans ce pèlerinage qui a toujours été dans mes rêves mais que ma santé ne me permettait pas de faire. Grâce à vous ce n’est plus un rêve, merci de m’avoir soutenue dans mes moments de difficultés lors des marches… »    D.

« Ce Chemin qui m’a tant apporté, marqué, qui m’a transformé. Je suis devenu un autre homme… ». Y.

« Merci tout particulièrement à notre aumônier : grâce  à son enseignement j’ai retrouvé la foi… ». V.

« Je bénis le Seigneur de vous avoir mis sur ma route. Sans cette rencontre je ne serais pas partie, ce pèlerinage a été formidable. ».  M.C.

« La vie a repris son cours. Mais au fond de soi de merveilleux souvenirs, des émotions, de nouvelles amitiés, et plus encore. » D.

 

« Vous avez pris le goût du pèlerinage au long cours : le Chemin de St-Jacques est une école de vie sans pareille. Merci et à bientôt sur le Chemin avec un grand « C » comme cœur et courage. »

Marie-Alberte Cautain-Chevrot

Crédit photos : M-A.Cautain-Chevrot