Messe de Réparation en l’église Saint-Michel de Dijon

Comme chaque année, une célébration a lieu en l’église Saint-Michel, afin de faire mémoire d’une relique qui a marqué l’histoire religieuse de Dijon : une hostie provenant d’un ostensoir a « suinté du sang frais qui sécha aussitôt en imprimant une image du Seigneur, les bras étendus avec des deux côtés des instruments représentant la Passion du Christ ».

Cette relique fit l’objet d’une grande dévotion populaire à la Sainte Chapelle de Dijon. Pendant la Révolution la Sainte Hostie fut sauvegardée dans le tabernacle de l’autel de la Sainte Vierge à l’église Saint-Michel. Le 9 février 1794, le bâtiment fut réquisitionné par la commune de Dijon et le lendemain, la Sainte Hostie brûlée par cinq agents du conseil communal. Depuis le 10 février 1826, une messe est dite chaque année à la même date pour l’adoration et la réparation de cette profanation.

Retour en photos sur la Messe de Réparation qui fut célébrée par le père François-Xavier de Guibert où de nombreux paroissiens et les adorateurs de la chapelle de l’adoration perpétuelle étaient présents.

© Diocèse de Dijon