Don en Ligne
Messes et confessions
Trouver ma paroisse
Documents catéchétiques

Sur les pas d’Anne-Marie Javouhey

Jeudi 26 mai 2022, une trentaine de pèlerins de la paroisse de Beaune sont partis à Chamblanc sur les pas d’Anne-Marie Javouhey (1779-1851).

Le groupe accompagné du père Deo, responsable du secteur des douze clochers, ainsi que du diacre Jean-Paul Renevret a été accueilli par les sœurs qui ont guidé les pèlerins sur les lieux de vie d’Anne-Marie Javouhey leur permettant de découvrir son œuvre.

Premier groupe à revenir à Chamblanc depuis la pandémie, c’était un peu une renaissance à l’image de l’arbre de la cour (visible sur la photo) qui renait après une taille un peu forte…

Très jeune, Anne-Marie aime enseigner le catéchisme aux enfants de son village, cache des prêtres réfractaires durant la Révolution et se consacre à Dieu à 19 ans dans une ferme au cours d’une messe clandestine.

En 1806, elle fonde la congrégation de Saint-Joseph de Cluny. Très vite, les Sœurs deviennent missionnaires et partent pour l’Ile Bourbon (La Réunion), puis au Sénégal, en Gambie, en Sierra Leone, en Guyane. Partout, ses sœurs et elle instruisaient les enfants, recueillaient les orphelins et soignaient les malades. Elles découvrent aussi les ravages de l’esclavage et de la traite des noirs. Elles éduquent alors les esclaves pour qu’ils puissent être libres de travailler, de gagner leur vie et d’avoir une famille.

Anne-Marie Javouhey décède à Paris en 1851 et actuellement, les sœurs de Saint-Joseph de Cluny sont présentes non seulement en France mais aussi sur les 5 continents

Tout au long de cette visite, un questionnaire préparé par le diacre aidait à mémoriser les différents évènements de la vie d’Anne-Marie, ce qui a notamment beaucoup plus aux jeunes présents et avides de gagner la récompense promise aux meilleures réponses. Après le repas très convivial, sœur Bernadette est venue échanger avec le groupe sur le thème de la spiritualité d’Anne-Marie Javouhey.

L’après-midi le père Deo a célébré la messe dans la chapelle et le groupe est parti à la forêt de mémoire accompagné par sœur Aleth. C’est vers 18h que chacun est reparti la joie au cœur, riche de cette rencontre, heureux d’avoir vécu des moments fraternels et festifs dans la prière et l’action de grâce.

Sylviane L.

En découvrir plus sur Anne-Marie Javouhey :
retrouvez notre n° spécial
« Vers la canonisation d’Anne-Marie Javouhey« .