Une nouvelle équipe d’Animation Paroissiale à Seurre

La nouvelle équipe d’animation paroissiale (EAP) de la paroisse de Seurre a été envoyée en mission ce dimanche 16 juin par le vicaire général du diocèse. L’équipe, avec le père José Mbiyavanga, comprend Arnaud Laudenbach, coordinateur, Pierre Chevalier, Denise Cornot et Chantal Michaud.

Cette équipe a commencé à travailler début 2018, prenant la suite de la première EAP de la paroisse qui avait assuré ce service d’Eglise durant de longues années. Après une année probatoire, la nouvelle EAP a donc été officiellement installée.

Dans son homélie, commentant les textes du dimanche de la Sainte Trinité, le vicaire général a rappelé que la paroisse est le lieu de la Trinité, le lieu où on est conduit à refuser l’isolement et l’illusion de l’autosuffisance spirituelle qui ne serait qu’un refus déguisé de la foi. Etre chrétien, être baptisé au « nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit », c’est prendre conscience que la foi chrétienne est dialogue avec le Créateur et avec les frères donnés par le créateur. »

Puis, à l’adresse de tous les fidèles de la paroisse, il a redit la mission des membres de l’EAP : « Avec votre curé, ils veilleront à ce que votre paroisse soit ce lieu de communion et d’unité qui permette à chacun d’annoncer l’Evangile, de célébrer le Seigneur, d’accueillir et d’aller au-devant de tous les plus pauvres. Et cela, ce n’est pas la mission de l’EAP seule, c’est la mission de tous les baptisés. »

Plusieurs actions déjà mises en place par l’EAP

Citons ici trois actions, parmi celles que cette nouvelle EAP a déjà mises en place.

Pour faire connaître la vie de la paroisse, un journal paroissial a été institué en plus d’un nouveau site web.  Un « quatre pages couleur » est distribué dans toutes les boîtes aux lettres. Le 3ème numéro vient d’être diffusé. Cela a même été l’occasion de mobiliser des personnes éloignées de la pratique religieuse régulière.

Au cours des messes du dimanche, un rituel a été institué. A la fin de la prière universelle, une corbeille est apportée en procession depuis le fond de l’église contenant, pliés, des petits papiers sur lesquels les fidèles ont pu écrire leur intention de prière personnelle. Tous les mois, le curé fait brûler dans l’encensoir les papiers du mois, avec une prière d’offrande.

La préparation, au cours de six séances, d’objets artisanaux vendus au marché de Noël a été l’occasion de faire se rencontrer des paroissiens, dans un esprit fraternel.

Beaucoup d’autres projets sont déjà sur la table. Ils demanderont la mobilisation du plus grand nombre, afin de renforcer les liens entre les membres de la communauté paroissiale et qu’elle soit toujours plus ouverte aux plus petits, oubliés, isolés.

Arnaud Laudenbach