Messe des couples : un moment de grâce(s) !

A l’initiative du père Marcel Bourland, la messe des couples a lieu traditionnellement à la paroisse Dijon Saint-Michel, pendant la période festive comprise entre Pâques et l’Ascension. Cette année, c’était le jeudi 16 mai.

Comme d’habitude, ma femme me demande pourquoi je souhaite y aller.
Comme d’habitude, elle est heureuse d’entendre comme réponse « pour renouveler notre oui ».
Comme d’habitude, nous croisons des couples sur le trajet ayant pour même objectif cette belle messe.
Comme d’habitude, les cloches de l’église Saint-Michel nous accueillent à pleine volée. Cela me rappelle l’histoire des cloches du mariage de mes grands-parents se mariant en pleine guerre : tous les habitants sont sortis de chez eux, pensant que la guerre était finie !

Comme d’habitude, nous entrons et vérifions notre inscription pour l’appel des couples lors de la messe. Cette année, nous étions une quarantaine de couples inscrits à l’avance, sans compter les personnes se rajoutant le jour même, trois prêtres, le père Bernard Card, le père Etienne Clément et le père Marek Rajkowski, et un diacre, Augustin Pascal, soit une centaine de personnes.
Comme d’habitude, nous avons des couples fêtant une année jubilaire : quatre pour cinquante ans de mariage et un pour trente ans de mariage.
Comme d’habitude, nous buvons les paroles de l’homélie préparée spécifiquement pour l’occasion. « Notre conjoint compte au moins 5 talents, c’est un trésor..  Que fait-on des talents que Dieu nous confie ? Les biens spirituels donnés se multiplient à l’inverse des biens matériels… »

Une résolution prise par couple et « rappelée » pendant l’année

Comme d’habitude, à l’appel de nos prénoms, un prêtre nous impose les mains et prononce une bénédiction sur notre couple.
Comme d’habitude, nous prenons une résolution que nous recevrons par courrier pendant l’année qui vient.
Comme d’habitude, nous lisons d’un même cœur la prière des couples.
Comme d’habitude, un temps fraternel d’échange prolonge cette messe.
Comme d’habitude, rencontres, sourires et joie se communiquent.

Et pourtant, et pourtant chaque année c’est différent.
Et pourtant, chaque sacrement est unique, que ce soit celui de cette Eucharistie ou celui de nos mariages respectifs.
Et pourtant, l’Évangile et l’enseignement nous nourrit personnellement, encore plus cette année où l’Evangile choisi était celui des talents.

Alors, pourquoi ne pas en parler autour de vous ? Pourquoi ne pas venir renouveler votre « oui » de façon personnelle au cours de cette Eucharistie l’an prochain ?
Vous pouvez simplement communiquer votre mail à la paroisse St Michel afin de recevoir l’invitation l’an prochain : secretariat@saint-michel-dijon.com

Urbain L.