Récollections pour célibataires à Beaune : Marie, modèle des croyants

Une récollection pour les personnes célibataires, animée par le père Frot et les sœurs du sanctuaire, s’est tenue il y a quelques jours au Sanctuaire diocésain de l’Enfant Jésus de Beaune sur le thème suivant : Vivre une journée sous le regard de Marie comme modèle des croyants.

Hommes et femmes, jeunes et plus âgés, ont répondu présents à cette invitation, prenant ainsi le temps de contempler Marie comme modèle de disponibilité, de courage et de foi.

Joël, un des participants, raconte :

« Nous étions une dizaine de personnes, des participants sont venus de Dijon, d’autres étaient de Beaune. Lors des conférences, trois points ont retenu mon intention. Le père Frot a montré que si Marie était disponible devant « du neuf » (l’appel de l’ange), elle a tout particulièrement manifesté de l’audace face à un avenir d’une grande importance pour l’humanité et aussi différent pour elle-même et son futur enfant Jésus, et Joseph. Cette avenir, Marie l’a traversé avec des questions, surtout sur la période des 12-30 ans de Jésus. Elle a pu se dire : « Qu’est-ce que fait Dieu ? » Cependant vis-à-vis de ses questions, face à la souffrance, dans l’inconnu Marie restait disponible, et elle reçu avec les disciples dans la chambre haute une deuxième fois l’Esprit Saint (la première avec l’ange) dans le cadre de la naissance de l’Église.

Enfin, Marie sait voir où il y a un manque. C’est le passage des noces de Cana où elle dit aux serviteurs : « Faites tout ce qu’il vous dira. » A ce titre, il y a une invitation à prier Marie.
Pour ma part, en terme de conclusion je reprendrais volontiers une parole du père Frot : « La disponibilité de Marie a réussi à Marie. »

Avec les enseignements, nous avons bénéficié du sacrement de réconciliation, d’un temps d’adoration, d’un repas partagé, d’un moment de détente dans le grand parc du sanctuaire, de l’eucharistie, et nous avons terminé la journée avec la prière à l’Enfant-Jésus Roi de Grâce. »

« Nous laisser bouleverser et choisir l’audace »

Adéline, une autre participante, ajoute : « Marie s’est ouverte à l’inconnu, à la volonté du Seigneur devant l’ange Gabriel, et cela fait écho à notre propre état de vie. Réalité qui n’est exempte ni de déchirements ni de jours difficiles, ou pour Marie ou pour nous ! Cependant, Marie peut nous transmettre sa confiance, l’originalité de son « oui » à vivre un destin exceptionnel, à nous laisser bouleverser et choisir l’audace. Lors de cette journée de récollection, un temps d’adoration, de confession et d’eucharistie a permis d’intégrer profondément cette « mise en bouche » spirituelle.

Un déjeuner partagé avec les sœurs carmélites, parties prenantes de la journée, suivi d’un temps de détente dans les jardins au beau soleil, d’achats en boutique, ont creusé notre appétit de l’après-midi… Le second enseignement concernait les modèles de « courage, foi et maternité » de la mère de Dieu pour les croyants. Marie nous invite à nous tourner entièrement vers les autres, à imiter le Christ, à avoir une foi solide quoique toute ordinaire, immédiate et dépassant nos peurs. Une foi à transmettre et à mettre en œuvre dans nos vies.

Un temps de chant à la vénérable Marguerite du Saint-Sacrement et de nouveaux échanges se sont poursuivi par la prière de la « Petite Couronne » à l’église; il s’agit d’une méditation des 12 mystères de la sainte Enfance de Jésus. Avant le recueillement sur le tombeau de la défunte carmélite, dont il a été fêté récemment les 400 ans de la naissance.

Nous nous rendons compte, au terme de cette journée, que la disponibilité de Marie à l’Esprit nous est totalement accessible à nous aussi, en tant que chrétiennes et célibataires. Nous invitons les personnes dans ce même chemin de recherche à participer à la journée qui sera reconduite l’année prochaine. Et qui sait? Nous pourrions, dans l’année, avoir répondu à l’Appel que Dieu nous aura adressé personnellement ! »