Retraite des prêtres : un vicaire raconte

Comme chaque année, le diocèse a proposé aux prêtres une retraite spirituelle. Cette semaine, ils sont une trentaine à avoir rejoint l’abbaye de Heiligenkreuz (près de Vienne) pour cinq jours de méditation et de prière. Alors que leur retraite se termine aujourd’hui, voici le témoignage de l’un d’eux.

Et voilà ! La retraite sacerdotale diocésaine touche déjà à sa fin… C’est fou à quel point le temps passe vite quand il est vécu avec densité ! C’est qu’en cinq jours, nous en avons faites, des découvertes !

La première a été de pénétrer dans une abbaye cistercienne florissante où la présence monastique est ininterrompue depuis le 12e siècle : l’abbaye de Heiligenkreuz ! Actuellement, une centaine de moines y sont rattachés et les jeunes sont légions ! On y trouve également une institut théologique formant actuellement plus de… 150 séminaristes !

La deuxième a été de rencontrer le Père Joël Guibert qui nous a prêché la retraite, un prêtre du diocèse de Nantes qui, à la suite d’un appel du Saint-Esprit, mène une vie de prédication et d’érémitisme. C’est un cœur de feu qui nous a entretenu sur les détachements que l’Esprit veut opérer en nous pour que nous soyons totalement libres ! « Quand Dieu enlève, c’est pour donner. Il fait le vide pour prendre toute la place. »

La troisième a été d’admirer Vienne dans toute la splendeur de son architecture et de son histoire. Nous y avons visité la cathédrale qui regorge de chefs d’œuvres uniques et le caveau des capucins où se trouvent les tombeaux de l’une des plus grandes dynasties européennes : les Habsburg. Sublime ! Et nous avons fini, toujours en beauté, mais cette fois-ci gastronomique, par un restaurant typiquement viennois : on recommande !

Aujourd’hui, c’est donc le retour sur Dijon… A la fois comblés par tant de merveilles et détachés à la suite de cette retraite, nous sommes en pleine forme pour mieux vous servir !

Jean-Philippe Nollé (paroisses de Meursault et Nolay)