Concert-lecture à l’occasion du neuvième centenaire de l’Abbaye de Fontenay

L’abbaye cistercienne de Fontenay célèbre cette année les 900 ans de sa fondation. C’est en effet en octobre 1118 que Bernard de Fontaine, alors abbé de Clairvaux, est arrivé dans ce vallon avec douze frères de l’abbaye qu’il avait fondée trois ans plus tôt.

Messe de dédicace le dimanche 16 septembre 2018

Le dimanche 16 septembre 2018, notre archevêque présidera une messe de dédicace, en présence de Dom Olivier Quenardel, abbé de Cîteaux, avec la participation de la Schola grégorienne d’Europe.

Mais les festivités ont déjà commencé à Fontenay. Ce samedi 28 juillet, à l’initiative de l’association des Amis de la cité de Montbard présidée par Jacky Pitaud, les Ambrosiniens et les Dames de Pontigny ont fait chanter la pierre de l’abbaye tandis qu’était contée sa glorieuse histoire. C’était l’occasion d’un retour aux Sources de Fontenay.

Des couleurs éphémères projetées dans l’abbatiale ont fait nuitamment resplendir sa divine beauté, mettant en valeur la sobriété cistercienne de cet édifice inscrit depuis 1981 au patrimoine mondial de l’Unesco.

Les pièces grégoriennes qui ont ponctué le récit des neuf siècles d’histoire de l’abbaye ont permis d’apprécier l’incomparable acoustique de l’abbatiale ! Elles s’inscrivaient de manière très juste dans ce récit, le « Requiem » évoquant la mémoire d’Ebrard d’Arundel, évêque de Norwich, devenu mécène et familier de l’abbaye, l’hymne « Jesu dulcis memoria », attribuée à saint Bernard, a marqué l’importance du fondateur dans la conception architecturale du monastère qui a probablement servi de modèle au plan cistercien repris ensuite par de nombreuses abbayes de l’ordre.

Reconstitution de la célébration de consécration

La reconstitution de la célébration de consécration  – le 21 septembre 1147 – de l’abbatiale de Fontenay par le pape Eugène III, disciple et ami de Bernard de Clairvaux, a permis d’entendre un bel invitatoire et le chant du Salve, près de la Vierge qui offre un magnifique sourire depuis la fin du XIIIe siècle … C’est grâce à René Aynard, grand-père d’Hubert Aynard, actuel propriétaire, que cette statue médiévale de Notre-Dame de Fontenay, au déhanché typiquement bourguignon, a retrouvé sa place dans l’abbatiale en 1929, après avoir été vendue comme bien national à la Révolution.

Nous devons à la fervente passion pour Fontenay – qui habite la famille Aynard de génération en génération – la magnifique conservation de ce témoin du génie cistercien et de grandes heures de notre région.

Les mots chuchotés dans le cloître roman illuminé par 900 chandelles à la faveur de l’entracte ont permis de lui exprimer l’infinie gratitude des Bourguignons et des amis de la beauté.

Marie-Aleth et Marie-Dominique Trapet

 

Photos © MAT/MDT

 

Approfondir votre lecture