Mgr Roland Minnerath s’exprime sur l’enquête menée par la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise

Aux fidèles du diocèse de Dijon,

Comme catholiques et comme citoyens nous recevons aujourd’hui l’enquête menée par la Commission  Indépendante sur les abus sexuels commis par des clercs depuis 1950. Les statistiques sont accablantes. La Conférence épiscopale a demandé cette enquête, nous nous attendions à recevoir un choc. C’est fait. Venant de prêtres les abus de pouvoir, de conscience ou les agressions sexuelles sont des contre témoignages qui provoquent dégoût et jettent le discrédit sur l’institution ecclésiale.

Dans  l’espace de ces 70 ans, notre perception du phénomène des abus sur mineurs a considérablement évolué. Maintenant nous comprenons à quel point ces actes ont un effet dévastateur sur les personnes victimes.

Notre première réaction aujourd’hui est de compassion et d’attention aux victimes dont la vie a été brisée. L’Église entière est affectée par la conduite inadmissible de quelques-uns de ses membres.

Avant même la remise du Rapport Sauvé, la Conférence des évêques, suivant la nouvelle législation canonique, a mis en place des dispositions précises pour assister les personnes victimes, prendre des mesures de prévention et créer une culture de relations saines entre adultes et mineurs.

Notre démarche a contribué à éveiller l’attention de la société sur l’ampleur du phénomène de pédocriminalité. Un processus de prise de conscience est désormais en cours qui portera du fruit.

Le déferlement médiatique prévisible ces jours prochains troublera beaucoup de personnes. Il ne doit pas empêcher le discernement. Nous prions pour que les victimes trouvent un apaisement et leurs agresseurs un chemin de repentir et de conversion. Il faudra éviter les généralisations et les amalgames.

Nos prêtres ont besoin de votre soutien.

Portons ensemble cette épreuve. La vérité rend libres.

† Roland Minnerath
Archevêque de Dijon

Retrouvez ici le communiqué de presse de Mgr Roland Minnerath.