« Les chants de Noël peuvent rejoindre et toucher les personnes »

Brigitte Gautherot est chantre à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon. Depuis une dizaine d’années, pendant l’Avent, elle organise des temps de chants de Noël pour tous qu’elle anime avec passion. Depuis 5 ans, ces concerts aussi improvisés que rassembleurs ont lieu le samedi à 15h30 en l’église Notre-Dame de Dijon. Désireuse de faire connaître l’événement qu’elle a pérennisé, Brigitte Gautherot répond à nos questions.

Comment vous est venue cette idée d’organiser des chants de Noël “ouverts à tous” ?
« Il y a une dizaine d’années, alors que j’étais à Mulhouse, on m’a invitée dans un temple protestant. Il y avait un chef de chœur qui animait des chants de Noël et l’édifice était comble. Je me suis dit que l’idée était très bonne et qu’il fallait de faire de même à Dijon ! »

Qui participe ?
« Il y a des paroissiens, bien sûr, ainsi que des personnes qui reviennent d’une année sur l’autre, mais aussi des touristes, des gens de passage, qui ont vu l’affiche à l’entrée de l’église et qui sont entrés par curiosité. Il n’est pas rare qu’ils s’assoient, juste pour écouter, voire pour chanter eux aussi ! Souvent, ces chants évoquent pour eux des souvenirs plus ou moins lointains… »

Il y a des personnes de tous les âges ?
« Cela dépend des fois : samedi dernier, il y a eu plusieurs familles et donc des enfants. Les chants de Noël leur ont beaucoup plu et ils comptent revenir. »

Quel répertoire interprétez-vous ?
« Il y a une majorité de chants de Noël, parfois des chants tirés du folklore français. Ce sont les gens qui choisissent ce qu’on va chanter. Parfois, il faut apprendre, ou réapprendre, certaines paroles. »

Cela permet à des personnes de franchir le seuil de l’église Notre-Dame…
« C’est bien l’un des buts ! Soit les gens s’arrêtent pour écouter ou chanter, soit ils en profitent pour visiter l’église, dire une prière… Dans tous les cas, ils profitent de l’atmosphère et de la beauté des chants. Ce ne sont d’ailleurs pas de simples chants : souvent, ce sont des prières. »

Le chant, un beau vecteur d’évangélisation !
« Tout à fait. Je rappelle aux personnes présentes que la majorité de ces chants sont repris à l’occasion des messes de Noël et je les invite à y venir. Personnellement, je suis revenue à la foi grâce au chant, je crois que d’autres personnes peuvent être touchées de la même manière ! »