Le nouveau recteur de l’Université Catholique de Lyon a rencontré Mgr Minnerath

Père Olivier Artus, vous êtes recteur de la « catho de Lyon » depuis quelques mois. Pouvez-vous nous présenter cet établissement et votre responsabilité ?

L’ « Université catholique de Lyon » (UCLy) rassemble sur deux sites de centre ville (Saint Paul et Carnot) 11500 étudiants, dont 7400 préparent un diplôme. Les disciplines sont variées : Biologie, Droit, Economie, Psychologie, Education, Philosophie, Théologie, Lettres. Plusieurs écoles professionnalisantes (à Bac + 5) sont intégrées dans l’Université (en Biotechniques, Management, Interprétariat). Quatre écoles d’Ingénieurs, à Lyon nous sont associées, de même que deux centres de formation pluridisciplinaire : le CUCDB à Dijon et l’Institut Catholique de la Méditerranée à Marseille.

Quelle place les facultés catholiques ont au sein du système universitaire français ? Et la place de la théologie parmi toutes les autres sciences ?

On compte en France 5 instituts catholiques (Paris, Lille, Angers, Toulouse et Lyon), avec, pour chacun un territoire bien défini et des diocèses fondateurs. L’archevêque de Dijon est l’un des 23 évêques fondateurs de l’UCLy.

La théologie a une place variable en fonction des lieux ; à Lyon, la faculté de Théologie regroupe 300 étudiants, dont 30 doctorants. Elle apporte des ressources indispensables à l’ensemble de l’université, en particulier en anthropologie chrétienne, qui est un point de départ incontournable pour penser l’évangélisation de la culture.

Quels sont les liens entre le Centre Universitaire Catholique de Bourgogne implanté à Dijon (CUCDB) et la Catho de Lyon ?

La Recteur de l’UCly est membre de droit du Conseil d’administration du CUCDB qui, actuellement, est placé sous la responsabilité du Chancelier de l’UCly, Mgr Michel Dubost, Administrateur apostolique du diocèse de Lyon.

Vous avez visité l’archevêque de Dijon : auriez-vous des projets concernant Dijon ? 

Il est naturel que l’archevêque de Dijon joue un rôle important dans la politique de développement du CUCDB. Dijon est à 200 kilomètres de Lyon, ce qui signifie qu’un certain nombre de formations diplômantes ou non diplômantes doivent être dispensées sur place. C’est le cas pour la formation au Master MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation), dans le cadre de l’ISFEC (Institut Supérieur de Formation de l’Enseignement Catholique) de Dijon. Il faut certainement réfléchir à un développement de l’enseignement de la théologie, en lien avec le diocèse de Dijon et les diocèses voisins, avec comme objectif la formation des acteurs pastoraux.

 

Pour mieux connaître :

Université Catholique de Lyon : https://www.ucly.fr/

Centre Universitaire Catholique de Bourgogne : https://cucdb.fr/

Ci-dessous, vidéo de présentation de la licence Humanités qui ouvrira au CUCDB (Dijon) en septembre 2020.