Église en Côte-d’Or : avez-vous lu le numéro de novembre ?

Le numéro de novembre 2019 d’Église en Côte-d’Or vient de paraître. Le directeur de la publication du magazine diocésain répond comme chaque mois à nos questions.

Quel sujet de dossier avez-vous choisi pour ce nouveau numéro ?

« Alors que les élections municipales auront lieu l’an prochain, nous avons voulu évoquer le lien qui existe entre la foi et la politique. C’est le père Dominique Nicolas, qui a animé il y a quelques années un groupe de réflexion comprenant des élus locaux de tous bords, qui raconte cette expérience dans l’article principal. Deux maires et une ancienne élue témoignent dans les pages suivantes. »

Qu’en dit notre archevêque dans son édito ?

« Il débute son propos en précisant qu’en dépit de plusieurs siècles de chrétienté en Europe, l’Eglise « n’est pas une communauté politique ». Plus loin, faisant référence aux débats actuels autour des lois de bioéthique, il souligne que l’Eglise ne défend pas des arguments confessionnels dans les choix politiques ou sociétaux. Il conclut en affirmant que dans l’espace politique la liberté de croire doit être absolument garantie. »

Au fil des pages, on retrouve les actualités qui font la vie du diocèse…

« Nous évoquons plusieurs événements qui ont eu lieu en octobre : la formation en pastorale des curés des paroisses rurales, la journée du diaconat qui s’est tenue cette année à Châtillon sur Seine, ou encore la marche œcuménique organisée dans le cadre de la fête de la Création. »

Et du côté des paroisses ?

« Vous retrouverez notamment l’installation de trois nouveaux curés de l’agglomération dijonnaise, mais aussi la nouvelle équipe d’animation paroissiale de Saint-Jean de Losne. Nous revenons également sur la disparition du père Jean-Claude Mourey, dont les obsèques ont eu lieu il y a quelques jours. »

La page Solidarité de ce numéro de novembre revient sur l’accueil de familles de migrants dans une paroisse du diocèse…

« Suite à l’appel du Pape en 2015, qui a demandé aux paroisses d’accueillir des réfugiés, des paroissiens de Talant se sont réunis pour finalement créer un collectif qui grâce à des dons a pu louer un logement pour y accueillir, en deux ans, une famille de Syriens et une famille de Tibétains. L’article revient sur la mise en place de ce projet qui a permis à ces deux familles d’être régularisées. »

Quel est le Visage diocésain ce mois-ci ?

« En novembre, c’est le père Joseph-Diyas Maria-Dasan, curé de la paroisse de Chenôve depuis deux mois, qui a donné son témoignage. Il raconte, mais je ne vais pas trop en dire, comment le tsunami de 2004 a été un élément déclencheur dans sa vie et pourquoi la figure de saint François Xavier a été importante pour lui… »

Si vous n’êtes pas encore abonnés, vous pouvez vous procurer Eglise en Côte-d’Or en vous rendant à l’accueil de l’archevêché ou de la maison diocésaine. Si vous souhaitez vous abonner, rendez-vous sur cette page.