Vivre le Carême

Quelques paroles sur le carême…

« Le carême est commencé, et j’aimerais qu’il ne finisse pas ! »

« Quelques étonnés nous demanderont : « mais pourquoi donc ? » Le sourire aux lèvres et la joie au cœur, nous répondrons : « parce que je vis avec des frères et des sœurs qui sont de jour en jour plus attentifs, plus à l’écoute, mieux inclinés à servir, empreints de paix, solidaires et généreux…Et je trouve cela tellement bon ! Alors je n’ai plus envie que cela s’arrête. Je voudrais que le carême n’ait pas de fin… » (…)

« Temps de pénitence, le carême est également un temps de joie, un temps riche en grâces lumineuses, car il est déjà éclairé par la lumière de Pâques : la colonne de nuée guide le peuple sortant de l’esclavage. Ce n’est pas un temps de tristesse, mais celui du retour à Dieu : temps de conversion et d’ouverture à l’autre. » Père Dominique Garnier, diocèse de Dijon.

C’est par un petit texte comme celui-ci, inspiré par les Écritures, la vie quotidienne ou des auteurs chrétiens que nous vous proposons de vous accompagner chacun des 40 jours du carême sur le chemin qui nous mène vers Pâques.

Message d’encouragement de Mgr Roland Minnerath, archevêque de Dijon, à l’adresse des priants du site Hozana :

« Des milliers d’internautes, la plupart jeunes, vont découvrir au milieu d’une offre presque infinie d’images et de textes, ces lignes qui concentrent en peu de mots le grand et magnifique message du carême chrétien : quarante textes de réflexion qui nous aident à cheminer, d’étape en étape, de jour en jour, à travers les défis et les hésitations de la vie, jusqu’à l’éblouissement de Pâques. »

 

Une prière pour finir…

Seigneur, fais-nous goûter le bonheur d’être sauvés par toi et d’en témoigner autour de nous ! C’est toi qui as dit jadis à ton peuple pécheur dans les larmes (Is 65, 18) :

« Soyez plutôt dans la joie, exultez sans fin

pour ce que je crée.

Car je vais recréer Jérusalem,

pour qu’elle soit dans l’exultation,

et que son peuple devienne joie. »