La rentrée de 140 Chefs d’Etablissements de l’Enseignement catholique de Bourgogne à  Dijon

1654Réenchanter l’école, l’axe de travail pour cette année

Comme chaque année avant la rentrée des élèves, tous les chefs d’établissements de l’Enseignement catholique de Bourgogne se retrouvent une journée dans l’un des quatre diocèses de la Province. Cette année, 140 chefs d’Etablissements et quelques enseignants stagiaires ont été conviés à la Maison diocésaine, à Dijon. Le thème de la journée était « réenchanter l’école », l’un des axes forts de l’Enseignement catholique préconisé par son Secrétaire général, Monsieur Pascal Balmand :

  • Réenchanter les possibles : donner confiance en l’avenir et en sa capacité à agir sur le réel
  • Réenchanter la relation : construire et valoriser tous les acteurs de l’Enseignement catholique
  • Réenchanter les horizons : fédérer les énergies et renforcer le goût du projet commun

« L’enchantement, c’est savoir y remettre du cœur » remarque Mgr Minnerath.

Cette journée de redémarrage de l’année, de retrouvailles, d’échange et de travail, s’est déroulée dans un esprit de fraternité avec les interventions de Frère Pierre-Marie Gauthier (professeur de Lettres en collège et lycée catholiques à Saint-Denis (93), « Réenchanter l’école, se mettre à l’école de la Fraternité », d’Anne Gay (directrice diocésaine de l’Enseignement Catholique du diocèse d’Autun et de Nevers) sur la présentation de la politique régionale et les priorités pour l’année à venir, et d’Olivier Perrichon (du Secrétariat Général de l’Enseignement catholique) sur les différents outils de gestion au service des établissements.

Au cœur de cette journée, les chefs d’établissements de l’Enseignement catholique ont aussi pu participer à l’Eucharistie qui avait lieu en la chapelle de la Maison diocésaine.

Ce que propose l’Enseignement catholique de plus

Etaient présents Mgr Minnerath (archevêque métropolitain) ainsi que Mgr Brac de la Perrière (évêque de Nevers), Père Rignault (vicaire général de Sens-Auxerre et délégué du diocèse de Sens-Auxerre pour l’Enseignement catholique), Anne Gay, Gilbert Girieu (directeur diocésain par intérim de l’Enseignement catholique du diocèse de Dijon) et le père Emmanuel Pic (délégué épiscopal, directeur adjoint de l’Enseignement catholique chargé de la pastorale dans le diocèse de Dijon).

En tant qu’intervenant principal de la journée, le frère André-Pierre Gauthier a particulièrement rappelé que l’Enseignement catholique est d’abord et avant tout une école. Bien sûr, les dimensions de transmission, de relation, d’ouverture, d’accueil de tous sont essentielles mais l’Enseignement Catholique doit proposer quelque chose de plus : il croit en une réponse à la violence par la fraternité toujours éclairée par la Parole du Christ. Il y a cette étiquette, cette vision du message chrétien avec le fait que le jeune, le collègue reste au centre des préoccupations ; il y a un respect de l’autre dans toute sa différence. Est aussi proposée (et non imposée) une possibilité de catéchèse ou de culture chrétienne religieuse. C’est donc dans une atmosphère de laïcité respectée par tous, avec cette possibilité d’en savoir plus sur la religion, que les jeunes seront libres de choisir, car comment choisir sans connaitre ?

Mgr Minnerath a rappelé que dans la transmission des savoirs, l’Eglise avait depuis toujours joué un rôle important. Aujourd’hui elle assure cette mission auprès de plus de 30 000 élèves en Bourgogne.

Mgr Brac de la Perrière (diocèse de Nevers) a quant à lui insisté sur le rôle important du chef d’établissement qui, animant une équipe, a ce rôle de fédérateur et d’animateur autour des différentes orientations de l’école ; à cet effet, il reçoit une lettre de mission et est envoyé par son évêque. Les chefs d’établissement font partie du « corps des missionnés ».

Cette journée sous le soleil a permis aussi à chaque chef d’établissement de se retrouver et d’échanger sur ses préoccupations pour l’année à venir. En Bourgogne ce sont 12 115 élèves qui effectueront leur rentrée en écoles maternelles et primaires de l’Enseignement catholique, soit 8% du total des élèves, et 19 470 élèves du second degré (collèges, lycées, post-bac), soit 15% du total des élèves.

Bonne rentrée à tous !

 

Photos : © Odile Branchet et Marie Grunenwald