70 ans du Secours Catholique, le P. Guy Gilbert : Charité n’a pas d’âge !

1567Dans la belle organisation de la fête du 70ème anniversaire du Secours Catholique, il était partuculièrement attendu. Et le Père Guy Gilbert y a apporté son témoignage du terrain qu’il connait bien : les jeunes de la rue. C’est tout un week-end que les responsables du Secours Catholique dans l’Ouest de la Côte d’or avaient programmé pour fêter les 70 ans de l’œuvre de Mgr Rodhain au lendemain de la seconde guerre mondiale. Dans un tel contexte, Guy Gilbert qui a commencé par avouer que c’était la première fois qu’il intervenait pour le Secours Catholique ne pouvait que reconnaître que le travail de toute sa vie auprès des jeunes de la rue était tout à fait complémentaire de tout ce que le Secours Catholique fait au quotidien, dans toute la France et dans le monde entier.

Des rencontres déterminantes.

A 80 ans, Guy Gilbert continue à raconter les rencontres déterminantes qui l’ont conduit à s’occuper de ces jeunes plus ou moins abandonnés, en marge de la société, mais pour qui un geste, une parole, un encouragement peuvent tout changer, les remettre debout et leur permettre d’exprimer le meilleur d’eux-mêmes.

Le prêtre du diocèse de Paris, reconnaissant pour ses archevêques successifs qui lui ont permis d’exercer ce ministère atypique, est intarissable quand il s’agit d’expliquer comment d’un bâtiment en ruines dans les Alpes de Haute-Provence il a fait une bergerie qui accueille aujourd’hui des jeunes en réinsertion et leur permet de travailler auprès des animaux, au sein d’une exploitation agricole. Anecdotes, récits de vie, photographies rendent vivants tous ces visages de ceux qui ont découvert la joie de travailler et de se donner des règles de vie.

Servir à tout âge.

Le Père Guy Gilbert a aujourd’hui 80 ans et il le sait. Evoquant au passage un accident de santé, expliquant qu’il doit désormais aussi être attentif à sa manière de vivre, son discours traverse les âges : il fait venir sur l’estrade les jeunes de l’assemblée (et ils étaient nombreux tout au long de ce week-end avec le Secours catholique), il apostrophe amicalement « les vieilles » qui sont loin de s’en offusquer, il est attentif à chacun. Le prêtre de Paris écoute avec surprise le dynamisme de ce rural qui ne se laisse pas abattre : éducateurs, agriculteurs, responsables locaux, chacun lui pose des questions pertinentes qui l’obligent à nuancer son discours, à dire ses hésitations et parfois ses échecs, à reconnaître les aides dont il a pu bénéficier grâce à sa présence dans les médias et auprès de certains responsables politiques.

Mais le P. Guy Gilbert est prêtre, et il ne cesse de le rappeler. Et paradoxalement, ce sont des questions sur sa foi, sur la vie et la discipline de l’Eglise, sur le Mal et la présence de Dieu qui fusent et qui le conduisent à rappeler que, par toute l’œuvre de toute sa vie, c’est le Christ qu’il annonce et c’est lui qui le guide.

C’est donc bien naturellement que tout ce public nombreux du samedi soir est devenu une assemblée tout aussi nombreuse le dimanche matin pour la messe que le P. Guy Gilbert a présidée avec le curé du lieu, le P. Etienne Hache, ainsi que le Père Pierre Salvert et le diacre Yvan Siegrist.

 

A venir : Reportage complet de Maguy Minonzio sur ces 70 ans du Secours Catholique à Pouilly-en-Auxois dans « Eglise en Côte d’Or » de Juin 2016.

Dans le pdf ci-dessous, les prochaines étapes du 70ème anniversaire du Secours Catholique en Côte d’Or.