Formation régionale sur l’accueil des Migrants

1559Une quarantaine de chrétiens  se sont retrouvés malgré les congés de printemps pour une journée régionale de formation le vendredi 22 avril à la maison diocésaine. Ils répondaient ainsi à l’invitation du Pape Francois en travaillant le thème de  la « journée mondiale du migrant et du réfugié » de cette année 2016. Les affiches éditées à cette occasion au niveau international précisaient d’entrée de jeu : « Migrants et réfugiés nous interpellent : la réponse de l’Evangile de la miséricorde ».

Les dijonnais étaient particulièrement honorés de la présidence nationale de cette journée  en la personne du Pére Lorenzo PRENCIPE, directeur du service national des migrants. L’organisation locale de cette journée  revenait tout naturellement au Père Marcel LUEDI, délégué épiscopal à la pastorale des Migrants, curé de Marsannay-la-Côte secondé par Jackie Plesse du diocèse d’Autun. Le père Lorenzo se livra à un très long exposé de près de deux heures, répondant au passage à quelques questions.

En trois groupes, les participants venant de toute la région avant de travailler eurent à réfléchir et méditer sur des textes évangéliques faisant état de la complexité du droit d’asile en répondant aux questions éventuelles.

Que puis-je faire face à ces demandes essentielles des réfugiés qui sont se loger, se nourrir, se procurer des vêtements et ultime difficulté, trouver du travail.

Le Père Lorenzo  reste formel face à ces questions : « il n’y a pas de place à l’indifférence, on ne peut pas rester indifférent face à ces situations et à ces drames ».

L’orateur naturellement rappela de nombreuses citations bibliques, remontant à Abraham et citant le Deutéronome. Les paroles évangéliques restent toujours d’une grande actualité dans ces domaines.

Tour à tour, malgré les années, sachons répondre à ces demandes : aider et se soucier de la veuve, l’orphelin et l’étranger.

La pastorale des migrants et un service de l’Eglise catholique. Au plan mondial à Rome, il y a un conseil pontifical ; en France, un service national  dont le responsable est Monseigneur Dognin, évêque de Quimper ; dans chaque diocèse, l’évêque nomme un délégué diocésain qui travaille avec une équipe en lien avec les diverses aumôneries. Ce sont de telles équipes qui travaillent ensemble pour accueillir le mieux possible les migrants hélas toujours plus nombreux. 

Jean Clerc

Photos : Jean Clerc.