Cercle de silence en soutien aux demandeurs d’asile

Ni la pluie ni le froid ne les ont découragé. Ils étaient près de 200 ce mardi, place François Rude à Dijon, pour demander aux autorités de se donner les moyens d'accueillir plus dignement les demandeurs d'asile.


Accompagnés de tracts, de parapluies et de cartons indiquant des messages symboliques (« Ceci n'est pas un toît »…), les manifestants sont restés 45 minutes en silence, provoquant la curiosité des passants.

Puis, durant une demi-heure, se sont exprimés des porte-parole de différentes associations engagées et organisatrices de la manifestation : la Ligue des Droits de l'Homme, SOS Refoulement, le Secours Catholique et la CIMADE. Un demandeur d'asile somalien s'est également exprimé.

Enfin, la foule s'est dirigée vers la Préfecture pour demander une audience, avec une pétition et une demande de réquisitions des bâtiments. Une soupe chaude était ensuite proposée par l'Espace autogéré des Tanneries.

Le cercle de silence est un mouvement qui a été lancé par les frères franciscains de Toulouse en 2007, à l'initiative de l'un des leurs, Alain Richard. Il s'est étendu à plusieurs villes et a été relayé par plusieurs associations.