L’Eglise en monde ouvrier fête ses 60 ans !

1835Le 14 mars 1957, l’Assemblée des cardinaux et archevêques de France créait la Mission ouvrière pour l’évangélisation du monde ouvrier. 60 ans après, elle reste d’actualité, forte des membres qui la constituent : les mouvements d’Action catholique A.C.O (adultes), J.O.C (jeunes), A.C.E (enfants), et les groupes de prêtres, diacres, religieux et religieuses, laïcs en mission ecclésiale. Ses deux terrains de présence privilégiés sont les réalités du travail et la vie dans les quartiers populaires, avec une attention particulière aujourd’hui aux migrants.

Depuis deux ans, de nouvelles orientations ont été définies à l’occasion d’une Rencontre nationale qui a rassemblé plus de 1 000 participants. La Mission ouvrière veut ainsi écouter « les petits, les oubliés » ; s’engager au service de la dignité de tout être humain ; partager la joie de croire au sein des lieux de travail, d’habitation, et au cœur des événements ; adopter le regard du Christ vers son Père et sur le monde ; développer la communion avec toute l’Église.

La Mission ouvrière existe depuis 60 ans

Pour marquer ces 60 ans, la Mission ouvrière organise tout au long de l’année 2017 quelques dizaines de rassemblements ouverts aux personnes qu’elle rejoint et accompagne, ainsi qu’à ses réseaux et partenaires. Ces rassemblements se vivent au plan local, diocésain ou régional. Intitulés « Fêt’ Ensemble », ils célèbrent le vivre ensemble, en proposant tout à la fois un moment de mémoire, d’engagement et de témoignage. Une liste de dates est disponible sur le site de la mission ouvrière (cliquez ici).

L’anniversaire de la Mission ouvrière est également marqué par les résultats de son enquête « L’humain au cœur du travail» (cliquez sur le lien pour découvrir les résultats), des propositions de rencontres sur la dimension politique à l’approche des échéances électorales, et une recherche sur les rôles des prêtres, diacres, laïcs au sein de ce lieu d’Église.

La Mission ouvrière en Côte-d’Or

Sur le diocèse de Dijon, la Mission Ouvrière est présente à travers les différents mouvements. De nombreux membres sont impliqués, sans toujours se faire connaitre, dans les paroisses. Ils sont aussi présents dans les associations, syndicats, partis politiques. Leur action se situe souvent dans le quartier où ils habitent, dans leur entreprise,…

La révision de vie, avec le « Voir, Juger, Agir », reste au cœur de la pratique des mouvements.  On regarde nos vies, avec les difficultés mais aussi les joies. On l’éclaire à la lumière de l’Evangile. Et on essaie de mettre en œuvre des actions pour améliorer la vie.  Les actions peuvent être tout simples : proposer un temps régulier de café dans la cage d’un immeuble permet déjà de se connaitre, de partager.  Les actions peuvent être aussi plus importantes, menées dans le cadre d’organisations syndicales ou associatives.  Le temps de reprise, de relecture de ces rencontres de ces actions est toujours important et permet de voir le chemin parcouru.

Un exemple concret que l’on peut mettre en avant est l’action en direction des demandeurs d’asile. Avec le collectif des mouvements d’action catholique, l’ACO a lancé (en même temps que la paroisse de La Visitation) les premiers repas à l’intention de ces personnes. D’autres lieux ont rejoint l’aventure. Et aujourd’hui ce sont six paroisses, en lien avec d’autres pour certaines, qui proposent des repas aux demandeurs d’asile et personnes en difficulté.

1835_3Emmanuel Clémence
Laïc en mission éclésiale
pour la Mission ouvrière
et la Pastorale des Milieux populaires 

Contacter la Mission ouvrière et la J.O.C : 03 80 63 14 48 mission.ouvriere21@wanadoo.fr
Contacter l’A.C.O : 03 80 51 40 45 josiane.gros@wanadoo.fr
Contacter l’A.C.E : 03 80 63 14 47 fedeace21@wanadoo.fr