Action Catholique : deux nouveaux jocistes fondateurs à  Dijon

La conquête de la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) s’organise pour la nouvelle année. Deux jocistes sont arrivés au mois d’octobre sur Dijon pour « fonder » le mouvement au sein des lycées, des CFA, des FJT et sur des quartiers ciblés. Et ils viennent de loin pour permettre aux jeunes de s’exprimer et de monter des actions en lien avec leur vie quotidienne ! En effet, les deux jeunes hommes sont âgés de 23 ans. Yannig Cadorel (à gauche sur la dernière photo ci-dessous) vient du Mans où après un Bac en électronique, un BTS chaudronnerie et une licence STAPS (sport) il se posait de nombreuses questions sur son orientation professionnelle. Quant à Jordi Florin (à droite sur la dernière photo), il arrive de Roubaix avec un Bac Pro Hygiène et Environnement en poche. Bien que leurs parcours soient diversifiés, ils sont tous deux membres de la JOC depuis 5 ans et ont fait le choix de quitter leur responsabilité de fédéral (bénévole au niveau du département) pour accepter l’appel en Service Civique.

La mission de « jociste fondateur » est agrémentée par l’Etat pour une durée de 8 mois. Ils ont jusqu’au 30 juin 2016 pour rencontrer, échanger et proposer à d’autres, de s’engager à la JOC. Bien que basé sur le principe « par, pour et avec les jeunes », les jeunes sont soutenus par 2 adultes : Elisabeth Baroni et François Honoré. Logés par le diocèse dans un pavillon sur Talant, c’est la dernière équipe va travailler auprès des jeunes du milieu ouvrier, après 3 ans d’expérimentation. Bobigny et Marseille accueillent également des jeunes en Services civiques.

Si l’ambition est de redynamiser par des projets, une ville où la JOC est peu visible, il est également question de proposer aux jeunes de se poser sur leur foi, sur le sens qu’ils souhaitent donner à leur vie. Déjà, en associant leur travail à celui de la permanente Sophie Cortez, les jocistes fondateurs ont permis une journée « Rencontre et découverte de la JOC »  qui a rassemblé une vingtaine de jeunes (photos ci-dessous).


                                                                       Sophie Cortez


Photos© JOC