Secours Catholique : à  la rencontre du frère venu d’ailleurs

Des bénévoles de l’équipe du Secours Catholique de Dijon ont tenu à proposer un temps de convivialité et d’échanges pour mieux comprendre la situation des personnes migrantes, lutter contre les préjugés et vivre une vraie rencontre.

L’interculturalité était le thème fort de cette rencontre : « Créons et développons des espaces de rencontre interculturelle et interreligieuse pour promouvoir le vivre ensemble et l’ouverture de tous à l’universel. »

 

Entrer en relation avec celui qui nous est étranger n’est pas forcément chose aisée. Ce n’est qu’en rencontrant l’autre que l’on peut se comprendre, accepter nos différences et découvrir que ce sont des richesses.

Ce samedi 17 mai 2014, une cinquantaine de personnes ont répondu à cet appel. Parmi elles, des bénévoles du Secours Catholique, ainsi que des chrétiens engagés dans les opérations de repas en paroisse de l’agglomération dijonnaise. Une occasion de se retrouver ensemble autour d’une préoccupation commune, l’accueil des personnes migrantes.

Après un repas partagé pour faire connaissance, et un temps d’introduction et de jeux concernant quelques préjugés tenaces, divers intervenants se sont succédé pour apporter leur témoignage sur la situation de leur pays et les motifs des migrations.

Yves et Christian ont présenté la République démocratique du Congo (RDC) en compagnie du père Amédée Nkama, de Lavandule pour le Kosovo et de Cristina pour la Roumanie. Que leur exil soit d’ordre politique, économique ou sanitaire, ils ont tenu à préciser que quitter son pays ne se fait jamais de gaieté de cœur et qu’il n’y a pas un motif plus louable qu’un autre. Malgré les difficultés rencontrées dans leur parcours, ils ont su nous adresser un formidable message d’espoir pour un avenir meilleur et une réelle envie de trouver leur place dans notre pays et de s’y investir. Ils ont également remercié ceux qui ont su et savent leur faire confiance, les reconnaître en tant que « personne » avant de les voir comme des étrangers.

Comme ce qui se vit « ici » est indissociable de ce qui se vit « là-bas », nous avons souhaité découvrir les actions de solidarité qui existent dans les pays d’origine des personnes migrantes. Rappelons que la solidarité internationale fait partie intégrante de l’action du Secours Catholique-Caritas France, qui appartient au réseau Caritas Internationalis. Le père Amédée Nkama nous a fait le plaisir de nous faire profiter de son expérience et de son expertise au sein de la Caritas en RDC dans le diocèse de Kisantu. Auparavant directeur de la Caritas Kisantu, son engagement perdure en France et il se fait fort de témoigner, d’éveiller et de sensibiliser à la solidarité et aux réalités de son pays. Le père Amédée Nkama a présenté les différentes actions d’urgence et de développement existant dans le diocèse, dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’activité économique, des infrastructures, de la réhabilitation des enfants soldats, du retour des personnes migrantes… Vous pouvez découvrir ce qui s’y vit grâce au lien :  http://caritasdev.cd/fr

Il nous appartient à tous de vivre la rencontre pour vaincre les réticences, rester fidèles à nos convictions et en témoigner.

 

                                                      Fanny Rageot 
                                  Animatrice au Secours Catholique

 


Photos© Jean-François Minonzio et Secours Catholique