Don en Ligne
Messes et confessions
Trouver ma paroisse
Documents catéchétiques

Une soirée de retour des JMJ, dimanche 25 septembre

1672Dimanche prochain, le 25 septembre, deux mois après avoir vécu les Journées Mondiales de la Jeunesse en Pologne, tous les jeunes partis avec le diocèse de Dijon sont invités à se retrouver pour prier et rendre grâce, témoigner et partager.

Dimanche 25 sepembre à 18h30, ils pourront participer à la messe des jeunes en l’église Notre-Dame de Dijon, suivi par un temps de rencontre.

Les jeunes témoignent : Et vous comment avez-vous vécu les JMJ ?

 

BLANDINE : « Je savais que j’irais !

Dès que j’ai su que les JMJ allaient être à Cracovie, la question ne s’est même pas posée pour moi, je savais que j’irais.

J’avais déjà entendu parler de cet événement auparavant et je savais qu’en y allant j’allais vivre un moment inoubliable, ce qui fut le cas. Les JMJ m’ont beaucoup impacté, que ce soit sur le plan spirituel mais aussi social et culturel. En effet nous avons vécu de nombreux temps forts, des grands rassemblements pour de grandes messes, des temps de prières, de chants, de méditations très intenses qui permettent à chaque jeune de se recueillir tout en sentant autour toute la force et la puissance d’une Eglise jeune et vivante grâce à la présence de tous ces jeunes du monde entier.

Les fruits des JMJ

J’ai pu personnellement réfléchir sur la question des vocations (une question qu’il faut prendre soin de poser) tout en étant soutenue par des prêtres.

Les JMJ c’est aussi de nombreuses rencontres, que ce soit avec les jeunes du diocèse mais aussi avec des jeunes d’autres pays : j’ai pu faire la connaissance de jeunes libanaises par exemple alors que je cheminais. Il y a un fort esprit de fraternité qui nous amène à tisser des liens forts, et cela nous réhabitue à briser toutes les frontières qui peuvent exister entre les personnes.

Apprendre à se recentrer sur l’essentiel

Enfin, l’immersion totale dans le patrimoine polonais permet aussi d’apprendre à s’adapter, à mettre de côté ses habitudes et à se recentrer sur l’essentiel. On apprend, lorsqu’on séjourne dans un pays étranger, à observer leur manière de vivre, à les respecter et cela permet de vivre mieux.

Ce pèlerinage permet de se recentrer sur sa vie mais aussi de reprendre un grand souffle pour continuer de cheminer dans notre vie spirituelle car voir autant de jeunes rassemblés pour une même cause, l’Eglise catholique réunie par le Pape, procure chez tous certaines émotions!

Allez au Panama !

Je tiens vraiment à dire que si des jeunes ont l’occasion de partir au prochaines JMJ au Panama ou bien hésitent encore, qu’ils saisissent cette chance car c’est un moment fort qu’il faut au moins vivre une fois dans sa vie, et qu’il ne peut procurer que du bon en chacun de nous ! »

MARYLOU : « Un départ difficile

Je me suis décidée très tard à partir aux JMJ car j’avais peur des attentats… Le jour J approchait et j’ai finalement fait le grand saut. J’ai donc quitté la France soucieuse, douteuse mais une fois arrivée sur le sol polonais tout s’est envolé.

Nous avons été pris dans un mouvement de joie, de partage, de solidarité et d’amitié incroyable.

L’apport des autres

Nous n’étions pas chacun de notre côté, à vivre les JMJ séparément, non ! Nous étions une véritable famille et nous vivions cette magnifique expérience tous ensemble. Nous avions tous des différences, nous n’avions pas les mêmes goûts, la même façon de prier, les mêmes questions, les mêmes attentes et ce sont toutes ces différences qui nous ont permis de vivre pleinement ces JMJ.
Nous étions tous attentif au désir des uns et des autres et nous avons trouvé ce que nous étions venu chercher : LA JOIE !
La jolie d’être catholique, le bonheur d’être tous ensemble réuni autour du Pape pour le Seigneur notre Dieu, l’euphorie de rencontrer plein de personnes de tous les pays, la fierté de représenter la France, d’être catholique.

Nous avons eu la chance de visiter des lieux saints et nous avons beaucoup marché malgré la météo parfois capricieuse (canicule, pluie, froid,…) ce qui a eu pour effet de renforcer encore plus notre groupe.

Les fruits des JMJ

Les JMJ ont été une source de bonheur et de fierté. Nous avons la chance d’être catholique alors témoignons notre foi au monde entier. A présent je n’ai plus peur car je sais que Dieu est avec nous et qu’il nous protège ».

Photos : © Droits réservés