Don en Ligne
Messes et confessions
Trouver ma paroisse
Documents catéchétiques

Ils ont vécu les JMJ en Pologne : à  leur retour, ils témoignent

1645Pendant le voyage du retour de Pologne, les 170 jeunes partis avec le diocèse de Dijon pour vivre les journées mondiales de la jeunesse, ont pris la parole pour témoigner de ce qu’ils avaient vécu pendant ces deux semaines intenses et priantes.

Le pèlerinage en quelques mots

Pour retrouver l’article publié sur la première semaine de ce pèlerinage, cliquez ici.

Lors de la deuxième semaine, les jeunes vivaient dans une école primaire à Krzeszowice, à 30 km de Cracovie. Chaque jour, après le temps des laudes, c’était à l’église qu’ils avaient rendez-vous pour entendre une catéchèse animée par des évêques francophones sur le thème de la Miséricorde, puis pour participer à l’Eucharistie. Ceux qui le souhaitaient ont pu recevoir le sacrement de la Réconciliation. Après le repas, direction Cracovie par le train : imaginez tous ces jeunes portant le même poncho aux couleurs des JMJ, s’engouffrant dans le train en chantant, avec joie, l’hymne « Heureux les Miséricordieux » ! Quelle ambiance. A Cracovie, ils ont pu vivre la messe d’ouverture des JMJ, l’accueil du Pape, le Chemin de Croix avec le Pape. C’était aussi l’occasion de visiter la ville, certains ont pu entrer dans le sanctuaire de Sainte Faustyna.

Pour le weekend final, les 2,5 millions de jeunes se sont retrouvés sur le champ de la miséricorde à Brzegi pour vivre une veillée et la messe d’envoi avec le Pape François. Les jeunes ont été touchés par les messages concrets et pleins d’espérance du Saint-Père : “Pour Dieu, les vêtements et téléphones n’ont aucune valeur.” “Soyez miséricordieux, quitte à être pris pour des rêveurs !”« Notre réponse à ce monde en guerre a un nom : la fraternité », « Dieu veut quelque chose de toi, Dieu t’attend. Dieu vient rompre nos fermetures, il vient ouvrir les portes de nos vies, de nos visions, de nos regards. Dieu vient ouvrir tout ce qui t’enferme. Il t’invite à rêver, il veut te faire voir qu’avec toi le monde peut être différent. C’est ainsi : si tu n’y mets pas le meilleur de toi-même, le monde ne sera pas différent. ».

Laissons quelques jeunes parler de ce qu’ils ont vécu :

« On ne se sent pas seul chrétien. »

« J’ai pu démarrer un nouveau chemin de vie, Dieu est vraiment là où on ne l’attend pas, avec certains, avec certaines paroles, avec les accompagnateurs, les prêches du Pape, ça m’a permis d’y voir plus clair dans ma vie. J’ai redécouvert la Parole de Dieu, et son appui au quotidien »

« Je suis arrivée aux JMJ avec pas mal de doutes et pas mal de questions, j’ai maintenant des réponses grâce aux échanges personnels avec les religieux, les groupes de partage, les enseignements. Je retiens notamment la parole du Pape : c’est à nous d’agir si on veut sauver le monde. J’ai aussi redécouvert l’importance de prier la Vierge Marie »

 « Les polonais nous ont accompagnés dans la prière, même quand on est monté en haut de la montagne, ils étaient là ; même en pleine semaine, ils étaient là. »

« Les homélies du Pape m’ont touché personnellement : dans mon cœur, ça travaille. On est aussi venu pour travailler notre foi »

« J’ai vraiment apprécié de pouvoir prier dans un sanctuaire marial. C’était beau de prier avec les Polonais, de voir la dévotion qu’ils portent à la vierge Marie, de les entendre chanter leur foi. La présence du Pape a été aussi importante, il a remotivé ses troupes. On est fier d’être catholique et il ne faut donc pas avoir honte de le montrer »

« C’était intéressant de voir un état où la foi n’est pas séparée du pouvoir, où la foi se vit au quotidien. »

« Ce qui m’a touché, c’est la catéchèse que l’on a eu sur la Miséricorde : ça nous a donné des pistes concrètes sur comment agir au quotidien » 

« On a vécu beaucoup de moments ensemble très forts grâce au groupe de jeunes qui était porteur car très uni »

« La foi que j’ai pu voir en tous m’a énormément marquée, notamment chez les polonais. Les paroles du Pape m’ont énormément touché. »

« J’ai enfin compris pourquoi on allait à la messe. J’ai vu la foi grandir dans le cœur de mes amis. »

« Elles sont pleines, les églises des Polonais. On ne se sent plus seuls comme jeunes chrétiens : j’y étais au JMJ, oui, accompagné de… 2,5 millions de jeunes catholiques ! Alléluia ! »

« Pendant ces JMJ, j’ai réussi à me dépasser moralement, spirituellement et physiquement : cette marche dans la montagne sur les pas de Saint Jean-Paul II, on s’en souviendra. »

« Je suis venu au JMJ pour confier mes proches au Seigneur, d’autres se sont aussi associé à mes prières, merci. »

« Je ne suis pas croyante, j’accompagnais un jeune en situation de handicap. Ce que j’en retiens ? C’est l’accueil du groupe et des polonais. Je n’avais jamais entendu parler des JMJ et c’est assez impressionnant ! »

 

Photos : © Charles Chabert, © P. Oscar Ruiz, © Marie Grunenwald