Parcours culturel à  Dijon autour de saint Bénigne

Depuis le 12 mai dernier et jusqu’au 31 août 2012, l’association « Saint Bénigne, des racines aux fruits », en collaboration avec les différentes institutions culturelles de la ville, propose un riche parcours culturel autour de l’histoire de saint Bénigne. Intitulé « Sur les pas de saint Bénigne », ce parcours vous propose une (re)découverte du martyr, à travers de nombreuses pièces issues du patrimoine de l’abbaye Saint-Bénigne et de son abbatiale, devenue plus tard cathédrale.

Ce parcours comprend cinq étapes, dans cinq lieux différents.


 

 

 

1)      Le musée archéologique de Dijon


Il est installé dans ce qui subsiste des bâtiments conventuels de l’ancienne abbaye Saint-Bénigne.

Formant un angle avec l’église, l’aile orientale du cloître abritait la salle capitulaire, le scriptorium (niveau 0 du musée) et le dortoir (niveau 1). Les autres bâtiments (cuisine, réfectoire, bibliothèque, logement de l’abbé) ont disparu en élévation. Le palais abbatial abrite l’Ecole nationale supérieure d’art de Dijon.

C’est un voyage, à travers des éléments de sculpture, dans l’histoire de l’abbaye qui est proposé aux visiteurs, depuis l’évocation de l’abbaye de Guillaume au XIè siècle jusqu’à celle d’Hugues d’Arc au XIVè siècle.

 

2)      Les archives départementales de la Côte d’Or


Plus que de la spiritualité des moines, les archives départementales, recueillies à la suppression de l’abbaye en 1790, rendent compte pour l’essentiel, de la gestion de l’abbaye Saint-Bénigne de Dijon. Par leur volume, sans doute (près de 1800 articles), mais aussi par la qualité même des documents, elles forment l’un des fonds religieux les plus importants conservés aux Archives Départementales de la Côte d’Or.

 

3)      Le musée des Beaux-Arts de Dijon


Le musée des Beaux-Arts conserve plusieurs fonds d’artistes bourguignons, parmi lesquels ceux de deux sculpteurs dijonnais qui ont rendu hommage à saint Bénigne : Jean Dubois (1625-1694) et Henri Bouchard (1875-1960).

 

4)      La Bibliothèque Municipale


Parmi les plus anciens manuscrits conservés à la Bibliothèque Municipale de Dijon (IXè-XIIè siècles), plusieurs sont liés à l’abbaye de Saint-Bénigne : le papyrus de la bulle du pape Jean XV, un pontifical, des commentaires de Raban Maur et de saint Jérôme, la chronique et le cartulaire, enfin l’énorme Bible sacrée. La présentation propose également quelques imprimés de l’ancienne bibliothèque et le tableau de la « démolition de la rotonde en 1792 ».

 

5)      Le musée d’Art Sacré


Si le musée d’Art Sacré est créé en 1980, c’est bien pour suppléer à l’absence de trésor de cathédrale puisque le siège de l’évêché n’arrive à Dijon qu’en 1731. En effet, selon la loi de 1913 sur les monuments historiques, un trésor de cathédrale accueille les œuvres en péril dans le diocèse.


Autour de la personnalité de saint Bénigne, le patrimoine conservé permet d’évoquer l’homme avec ses reliques, le rayonnement de l’abbaye, le patronage des églises et des hommes, et le siège de la cathédrale.

 


 

Horaires des visites :

Musée Archéologique :  Dimanche 22 juillet, 5 août et 19 août à 15h

Musée des Beaux-Arts : horaires habituels

Archives Départementales : tous les mardis à 10h, jusqu’au 28 août.

Bibliothèque Municipale : visites guidées – lundi 6 et 27 août à 14h30, jeudi 19 juillet et 16 août

Habituellement, découverte de quelques manuscrits, dans la salle de lecture, les mardis et samedis, 10h-12h et 14h30-17h30.

Musée d’Art Sacré : horaires habituels