Quand la cathédrale Saint-Bénigne participe à  la Nuit européenne des cathédrales…

1580Samedi 21 mai, dans toute l’Europe, de nombreuses cathédrales ont participé à l’événement « La nuit des cathédrales ». Pour la cinquième année consécutive, la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon a proposé, à la faveur de cet événement, des animations et la découverte de son patrimoine religieux. Elle a même invité chacun de ceux qui passait par là, fût-ce en se rendant au musée archéologique voisin en cette nuit qui était aussi celle des musées, à s’enchanter d’un office grégorien, sinon à partager la prière de Complies …

Après un concert de carillon, une audition des élèves de la classe d’orgue de Sylvain Pluyaut au conservatoire de Dijon, c’est le chœur de la cathédrale de Fribourg (Allemagne), sous la direction de Boris Böhmann, qui a poursuivi en musique en proposant un programme en lien avec la fête de la sainte Trinité.

Plus tard dans la soirée, Hannelore Pepke, historienne, déléguée régionale adjointe de Patrimoine-Environnement, a donné une conférence sur « Saint-Bénigne, abbaye viticole au Moyen-Age », évoquant la constitution d’un patrimoine viticole par l’abbaye, les moines ayant acquis des parcelles pour enrichir les premières donations royales de 587 et 644.

Les participants ont pu ensuite découvrir une partie du « trésor » de la cathédrale, présenté par Sébastien Carcel, sacristain de la cathédrale, qui nous en a révélé l’histoire, tandis que le chanoine Dominique Garnier, archiprêtre de la cathédrale, a mis ces pièces d’exception – présentées dans leur écrin – en scène liturgique : insignes épiscopaux, ornements sacerdotaux, ostensoirs, encensoirs, calices, ciboires, désignant chacun des objets par son nom, enrichissant ainsi le vocabulaire des fidèles ! Le chapier, avec ses tiroirs demi-circulaires, a impressionné et les chapes ainsi exposées ont fait l’admiration de tous, y compris des habitués des vêpres pontificales !

L’office des complies a été animé par Les Ambrosiniens, chœur grégorien de Dijon, achevant cette belle nuit des cathédrales et permettant à chacun de repartir dans la paix du soir, tandis que brillait dans le ciel « l’astre pour éclairer la nuit » …

Marie-Aleth Trapet

 

Photos: Marie-Aleth Trapet