Semaine culturelle diocésaine : la fraternité a célébré la vie

1502Du 27 janvier au 10 février, la huitième semaine culturelle a réuni plus de 1500 personnes.  Tous ceux qui ont pu s’y retrouver ont été témoins d’une vie intense  traversée d’échanges, d’interrogations, d’émotions, de rencontres… Le partage avec les artistes nous a enrichi et ouvert des perspectives nouvelles pour faire vivre aujourd’hui la fraternité. 

Quel souvenir que ce dialogue sur la vie commune de l’évêque, Pierre Claverie et son chauffeur, Mohamed Bouchiki ! La force des textes, le jeu exceptionnel de l’acteur et l’inspiration du musicien sur le Hang (instrument de musique récemment créé) nous ont transportés aux portes de nos cœurs. L’amour de l’étranger quand il porte un nom, ce n’est pas du « bla-bla » !

Quel souvenir que le concert  autour du père Raoul Mutin et de ses musiciens ! Les chants inspirés, les textes proclamés, la projection des photos de toutes beautés. L’accueil, la présence, le souvenir des personnes demandant la fraternité, tout était magique et rencontre. A l’église de la Visitation, la fraternité était à l’œuvre.

L’exposition des 6 et 7 février, en l’église Saint-Michel de Dijon, a mis en valeur l’engagement d’artistes pour la fraternité. Cet instant de vie aura permis de riches échanges. Par leur peinture, grâce à leurs animateurs, les dames de la prison ont pu nous faire entrevoir  la fraternité. Des portraits du monde entier, grâce à la beauté et à l’engagement de la photographe en ont émus plus d’un. Les sculptures, les œuvres de la chapelle du Plateau d’Assy,  ont ouvert leur secret. L’art peut être chemin non seulement de beauté, mais aussi de fraternité.

Enfin la semaine dans un bouquet d’espérance s’est achevée à la messe des Cendres, messe des artistes, de la solidarité. Mgr Minnerath nous a ouvert les portes du carême fraternel.

                                         Jean-Michel Pelotte , Délégué Episcopal à la Culture

Photos© DR