La « Saint-Valentin autrement » proposée par la paroisse Dijon Notre-Dame

1815Le 14 février dernier, à l’occasion de la Saint-Valentin, la paroisse Dijon Notre-Dame a proposé à ceux qui le souhaitaient un dîner en couple, accompagné d’une petite animation.
L’initiative a remporté un grand succès : on a refusé du monde… C’est sans doute le signe que toute occasion de prendre du temps en couple, sans les enfants et loin des soucis du quotidien, est la bienvenue.
Ce souci du couple, c’est aussi celui de Jésus, pour qui le lien entre les époux est le lien par excellence sur lequel est fondée la vie de famille. Le seul enseignement qu’il donne sur le mariage est un passage du livre de la Genèse : « L’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. » Il y a là une vraie originalité, qui reste encore aujourd’hui, dans un monde où l’enfant est au centre de toutes les attentions, et où le travail est roi.
Prendre soin de son couple, aider à le guérir quand il va mal, accompagner sa croissance vers le meilleur : la mission de l’Eglise dure bien plus qu’une soirée de Saint-Valentin !

La Saint-Valentin, une affaire commerciale ?

C’est en tout cas bien le hasard si un prêtre romain, mort martyr au II° siècle de notre ère, est devenu le patron des amoureux : la coutume de fêter les couples le 14 février est due à une croyance médiévale… maisSaint-Valentin ou pas, l’amour a depuis toujours quelque chose à voir avec le christianisme. C’est pourquoi, en paroisse, nous avons décidé d’organiser ce temps spécifique en amoureux lors d’un repas.

 

Père Emmanuel Pic
Curé de la paroisse Dijon Notre-Dame

Photos © P. Emmanuel Pic