Le dimanche de la miséricorde à  la paroisse Dijon-Saint-Michel

1538Chaque année, le dimanche de la miséricorde est fêté à l’église Saint-Michel en lien avec l’anniversaire de la chapelle de l’adoration perpétuelle.

Dans l’élan de l’année jubilaire, ce dimanche 3 avril, nous avons fêté ce double évènement par une « veillé-miséricorde » (la troisième de l’année) animée par la communauté de l’Emmanuel. Avec les paroissiens, les adorateurs et l’Emmanuel, ce sont entre cent cinquante et deux cent personnes qui se sont retrouvées  dès 14 h 30 pour rendre grâce.

La liturgie a commencé par quelques chants de louange, qui ont préparé  les cœurs à recevoir un enseignement du P. François-Xavier de Guibert sur la divine miséricorde, autour de l’Evangile de la pécheresse aux pieds de Jésus chez Simon le pharisien. (Luc 7, 36-50)

A 15 h 00, alors que se terminait la proclamation de l’Evangile, la sonnerie grave et solennelle du Bourdon nous mettait en communion avec la mort de Jésus dans un silence bouleversant d’intensité. « A trois heures, implore ma miséricorde, tout particulièrement pour les pécheurs, et ne fut-ce que pour un bref instant… C’est là une heure de grande Miséricorde pour le monde entier… En cette heure, je ne saurais rien refuser à l’âme qui me prie, par ma passion… » (Jésus à Sœur Faustine)

Puis il y eut l’adoration de l’eucharistie, portée par quelques phrases de sœur Faustine sur la miséricorde. Pendant ce temps, les personnes pouvaient rencontrer un prêtre pour recevoir le sacrement de la réconciliation, ou bien des frères pour partager avec eux un souci et se confier à leur prière, ou encore déposer une intention de prière au pied de l’autel.

Le temps passant bien vite, il était plus de 16 h 30 quand a été proposé le verre de l’amitié  pour terminer cette fête dans la convivialité, alors que les prêtres, eux, poursuivaient les confessions.

Cette troisième veillée miséricorde a été réussie. Une fois encore ce fut un moment de grâce, une expérience spirituelle forte et heureuse au dire de beaucoup.

P. Bernard CARD, curé de la paroisse Dijon-Saint-Michel.