Beaune : retour sur la Neuvaine au Petit Roi de Grâce

1503Inviter à franchir la Porte sainte du sanctuaire pour participer à la neuvaine à l’Enfant-Jésus sur le thème de la miséricorde : telle fut la démarche de nombreux paroissiens de Beaune, des villages et des clochers alentours.

Chaque jour, dans la chapelle comble et magnifiquement fleurie, les voix plurielles s’unissaient pour chanter les vêpres suivies de la messe au cours de laquelle la prédication était particulièrement attendue. Mettant l’accent sur la miséricorde dans l’appel de Dieu, les sacrements, Marie, la croix de Jésus, l’enfance de Jésus, avec Marguerite du Saint-Sacrement, pour finir avec la présentation au temple, les différents prêtres ont su captiver l’attention et ouvrir le cœur de chacun à l’amour infini du Père.

A la fin de la messe, de nombreuses intentions furent confiées au Petit Roi de Grâce pendant la prière de la petite couronne qui venait clore chaque soirée.

 On pourra retenir, entre autre, cet extrait de lettre de Marguerite du Saint-Sacrement : « Croyez assurément qu’Il vous aime et que sa miséricorde sera toujours sur vous. Le soin qu’il a de vous, vous doit faire entrer en confiance et vous donnez la force pour vous séparer de tout ce que vous pouvez ressentir en vous de contraire à cette vertu. » (L.69)

 Au soir du 2 février, après la photo des participants, heureux et souriants, les sœurs carmélites ont accueilli tous ceux qui souhaitaient partager les traditionnelles galettes.

                                           Marie-France Roux

Photos : © Gilles Brébant