Saulieu : le neuvième centenaire de la basilique Saint-Andoche dignement fêté

Saulieu célèbre en cette année de grâce 2019 le neuvième centenaire de la basilique Saint-Andoche, ainsi que le centenaire de l’élévation de la collégiale au rang de basilique mineure par le pape Benoît XV.

Ce 22 septembre 2019 a été l’occasion de la célébration liturgique de la fête du martyr Andoche, inscrit au calendrier liturgique à la date du 24 septembre, en compagnie de Thyrse et de Félix, ses compagnons de martyre.

Trois martyrs sur la route de Saulieu

Saint Polycarpe, disciple de saint Jean l’évangéliste, évêque de Smyrne, avait envoyé le prêtre Andoche et le diacre Thyrse prêcher l’Évangile dans la région d’Autun. Ils avaient été accueillis à Saulieu par un riche commerçant, Félix. Les trois sont morts martyrs pour la foi, sur la route de Saulieu, en 177, sous l’empereur Aurélien.

L’édifice du 12e siècle, d’inspiration clunisienne, a été construit sur l’emplacement d’un lieu de culte plus ancien qui s’était développé sur le tombeau des trois martyrs. La basilique Saint-Andoche a été consacrée par le pape Calixte II (né Gui de Bourgogne), le 22 décembre 1119. C’est lui qui avait procédé au transfert des reliques de la crypte au maître autel de l’église supérieure.

Dans son mot d’accueil, le père Maurice Thirault, curé de Saulieu, affectataire de la basilique Saint-Andoche, a salué la présence de Dom Luc Cornuau, abbé de l’abbaye bénédictine de la Pierre-qui-Vire, et exprimé la proximité de l’abbaye de Flavigny et celle toute particulière de l’abbaye de Cîteaux, à raison de ses liens avec le pape Calixte II.

Le « langage de la pierre » qui parle encore aujourd’hui

C’est en effet alors qu’il revenait du concile de Reims, à la faveur de son passage à Saulieu, que le pape Calixte II, par la bulle Ad hoc in apostolici du 23 décembre 1119, a approuvé la Charte de charité dont le neuvième centenaire a également été joyeusement célébré cette année par toute la famille cistercienne.

Dans son homélie, Mgr Minnerath a évoqué le langage de la pierre qui doit nous parler aujourd’hui encore. Il nous permet de retrouver le sens de cet admirable monument et d’en redonner à ce que nous vivons !

Après la célébration eucharistique, Jean-Philippe Meslin, maire de la cité morvandelle, a inauguré la galerie numérique, entouré de nombreuses personnalités au nombre desquelles François Sauvadet, ancien ministre et président du département de la Côte-d’Or, Martine Eap-Dupin, vice-présidente du conseil départemental de la Côte-d’Or, Anne-Catherine Loisier, sénatrice de la Côte-d’Or, Yolaine de Courson, députée de la 4e circonscription de Côte-d’Or, et de nombreux autres élus.

En ces journées européennes du patrimoine, quelques pas vers le musée François-Pompon voisin de la basilique, ont permis d’admirer l’évangéliaire de Charlemagne ainsi que de nombreuses œuvres présentées rapidement, avant le verre de l’amitié, par Catherine Gras, conservateur honoraire au Musée des Beaux-Arts de Dijon président de section de l’Académie des sciences, arts et belles lettres de Dijon et conservateur du Musée François Pompon de Saulieu.

Plus d’images ci-dessous (textes et photos MAT) :