Don en Ligne
Messes et confessions
Trouver ma paroisse
Documents catéchétiques

Diocèse de Dijon : fête du diaconat 2022 à l’église de la Visitation

Chaque année, le dimanche le plus proche de la Saint François, les diacres du diocèse et leurs épouses se retrouvent autour de notre archevêque pour une journée de rencontre et de célébration. Pourquoi Saint François ? Parce que la tradition nous dit qu’il a été ordonné diacre. En cette année 2022, la rencontre eut lieu le dimanche 9 octobre en l’église de la Visitation à Chevigny-Saint-Sauveur, un lieu voulu dès sa fondation comme un espace… de rencontre, d’où la référence à la Visitation.

Après les retrouvailles, la journée commença par un dialogue avec Mgr Hérouard. En introduction notre archevêque évoqua la « ligne de crête » à tenir pour les diacres entre leur présence paroissiale et leurs engagements divers. Puis, à travers un dialogue libre et amical, fut évoqué la place du diaconat dans l’Église. Au sens du service, le diaconat est au cœur de sa mission, au sens de l’ordination, il s’articule avec d’autres missions confiées par l’Église, entre autres les récentes institutions du lectorat et de l’acolytat ouvertes aux femmes et aux hommes.

Une autre diversité a ensuite été évoquée : celle des nécessaires divers lieux de rencontre des chrétiens, où les diacres ont toute leur place. L’eucharistie restant centrale, de telles rencontres « à géométrie variable » sont indispensables.

La journée s’est poursuivie par la messe paroissiale, au cours de laquelle les diacres ont renouvelé leurs engagements, une place étant faite à leurs épouses dans le dialogue liturgique. L’après-midi fut consacré à une triple découverte : celle de l’évolution des communes de Chevigny-Saint Sauveur et de Quétigny, celle des communautés chrétiennes de ces deux villes au développement rapide, et enfin celle de la création de son église, « lieu de culte et de culture » selon la formule de ses fondateurs.

Avec cette journée du diaconat, la mission de ce lieu fut une fois de plus remplie.

Marc Rey