Sacrements de l’initiation chrétienne lors de la Vigile Pascale : témoignage de Julien

Ils étaient nombreux venus accueillir, Julien et Ophélie, au sein de la communauté chrétienne. Ce bel évènement a eu lieu entre la nuit et le lever du jour de Pâques, le dimanche 4 avril 2021 à Collonges-les-Bévy, lors de la Vigile Pascale célébrée par l’abbé Vincent Richard de la paroisse de Nuits-Saint-Georges. Julien nous raconte sa « renaissance par l’Esprit » !

Une longue route vers le Seigneur

« Je m’appelle Julien, je suis né le 4 avril 1981, et j’ai pu renaître par l’Esprit le 4 avril 2021… 40 ans plus tard ! Mes parents, comme beaucoup, ont décidé de me laisser le choix du baptême. J’ai été élevé dans l’amour et le respect de l’autre.

C’est lors de la perte tragique de mon papa, que je fus touché pour la première fois par l’Église. Papa a fait le choix de la bénédiction en l’église de Collonges-les-Bévy. Je fus saisi par l’ouverture et l’humanité de l’Église. Pourtant à 20 ans, ce traumatisme m’a conduit à vivre avec une certitude : Je suis condamné à ne jamais être heureux, il ne me reste plus qu’à faire en sorte que ceux qui croisent ma route le soient…

La découverte de la Bible et joie de la messe

Lors d’une messe en mémoire de Celle qui a toujours représenté pour moi la bienveillance et le respect de l’autre, j’ai été touché par un geste qui peut paraître anodin : le partage de la paix du Christ… Je me suis alors rappelé que je m’étais promis un jour de lire La Bible. Ce furent ceux qui sont à présent mes parrain et marraine qui me l’ont offerte. Depuis ce jour, mon cœur n’a cessé de se transformer.

Mon cœur en pleine ouverture : mon futur parrain m’a proposé d’héberger le Saint Vincent de notre village, je fus saisi d’émotion. Après la messe de bénédiction des Saint Vincent de chaque village de la Paroisse, je me suis jeté à l’eau. Je suis allé voir le prêtre avec cette simple question : « Mon Père, comment peut-on être baptisé en tant qu’adulte ? » Je n’oublierai jamais son sourire, cette lumière dans son regard…

Mon cœur ouvert à l’amour du Seigneur, je me suis laissé guider par l’Esprit Saint. J’ai découvert le Sanctuaire du Petit Roi de Grâce. Le célébrant, le père Yves, me subjugue, quel charisme !

Je le comprendrai plus tard, mon équipe d’accompagnateurs se construit alors pas à pas… Et les signes se sont succédé, l’Esprit Saint m’a guidé vers le père Yves pour compléter mon équipe. Tout au long du chemin vers les Sacrements d’Initiation, ma compagne, mes parrain et marraine et le Père Yves m’ont soutenu et guidé.

Répondant à l’invitation de notre Seigneur, je deviens fidèle à la messe dominicale. Non seulement au sein de ma paroisse mais aussi au Sanctuaire du Petit Roi de Grâce. Deux messes par dimanche, cela peut paraître excessif mais je ne me suis jamais obligé. J’ai toujours souhaité répondre à cette envie sincère d’un cœur à cœur avec le Seigneur. Tous ces piliers m’ont permis de me construire un chemin de foi dense, plein de joie et de confiance dans les moments plus difficiles.

Renaître le jour de mes 40 ans

Les ultimes étapes de mon catéchuménat, de l’Appel Décisif en passant par les scrutins, ont été d’une intensité que nul ne peut soupçonner. Cette intensité avant le grand jour n’a cessé de grandir, en toute sérénité.

La cérémonie s’est déroulée durant la Vigile Pascale en l’église de Collonges-les-Bévy, le dimanche 4 avril à 6 h 15. Renaître le jour de mes 40 ans à l’aurore de la nuit de l’angoisse, dans l’église où j’ai dit au revoir à mon papa, procure un sentiment impossible à exprimer à l’oral ou à l’écrit. Il m’emplit tellement du plus profond de mon cœur et de mon âme.

L’abbé Richard a célébré cette magnifique cérémonie, qui a vu le premier rayon de soleil illuminer l’église au moment même du Baptême. C’est à ce moment même que mon être spirituel a pris le dessus sur mon être biologique et psychologie. Depuis la Grâce des sacrements d’initiation infuse et redonne au fur et à mesure une place précise à ces souvenirs et instants qui m’ont profondément transformé. Voilà maintenant, plus de dix jours que cette cérémonie s’est tenue, je prends conscience de toutes les grâces que je reçois et je prends le temps encore de les accueillir pleinement.

Ouvrir mon cœur au Seigneur a changé ma vie à tout jamais

Ce troisième Dimanche de Pâques fut un moment marquant. Je me suis rendu au Sanctuaire du Petit Roi de Grâce pour la messe dominicale. Recevoir le corps du Christ des mains du père Yves, celui qui m’a accompagné tout le long de mon chemin de Catéchumène, m’a rempli d’une joie intime et profonde.

Ouvrir mon cœur au Seigneur a changé ma vie à tout jamais. Cette foi chrétienne qui nous anime est le plus grand des Trésors. Prendre conscience du projet d’amour de Dieu pour tous les Hommes nous guide vers une vie en plénitude.

Prions pour tous les non-croyants, pour que leur cœur se transforme en cœur de chair. N’oublions jamais que, sans la foi, les Hommes sont sourds et aveugles au dessein de Dieu.
Suivons Jésus qui plutôt que d’accabler, n’a cessé de guérir, de la plus petite cécité jusqu’au péché originel.

En union de prières »

Julien