Réparation de l’orgue de l’église du Sacré-Cœur de Dijon

Histoire de l’orgue de l’église du Sacré Cœur de Dijon

L’église du Sacré Cœur de Dijon a été bénite le 10 mai 1938.

Lors de sa construction, les plans prévoyaient la mise en place future d’un orgue, conçu comme un instrument de concert moderne.
La commande a été passée en 1938 à la manufacture Michel, Merklin & Kuhn de Lyon.

Du fait des risques liés à la Seconde Guerre mondiale, la fabrication de l’orgue a été suspendue. Il a été installé en 1947.

Il comprenait alors 58 jeux, soit 58 sonorités de base différentes, sur 3 claviers de 61 touches chacun et un pédalier de 32 marches. Cela représentait au total 3 850 tuyaux, mesurant de 6 mm à 5 m de long. Plus grand instrument de Dijon, c’était aussi le plus moderne et le plus performant avec son style symphonique à traction électropneumatique.

Dans les années 70, des travaux ont été nécessaires. Par effet de mode, le choix a été fait de transformer le style de l’orgue en baroque, pour jouer du JS Bach. Les conséquences ont été la perte de nombreuses sonorités, avec quelque 2 500 tuyaux altérés. Depuis 1989, l’entretien courant réalisé vise à restituer l’instrument d’origine. Il est à noter que le Salicional 16’ unique en France, faisant partie du clavier de Solo et perdu lors des travaux de 1974, a été retrouvé par Dominique Richaud en juillet 2018.

Travaux à réaliser

Le système pneumatique de traction de l’orgue est très sensible à l’hygrométrie. L’air sec crée des fuites d’air et empêche l’instrument de fonctionner correctement.

Les étés chauds et secs, qui se succèdent, réduisent de plus des 2/3 la capacité à l’orgue de jouer. Les travaux à réaliser concernent des pièces d’usure normale, mais également les souffleries, dont les peaux sont fissurées et peuvent céder à tout moment.

Le montant du devis de remise en état s’élève à 45 000 euros TTC.
Les réparations peuvent être réalisées par tranche, ce qui n’empêcherait pas l’instrument de jouer lors des messes.
Par ordre de priorité, les travaux à réaliser sont :
– La remise en peaux des souffleries,
– L’étanchéité des fonds de sommiers,
– Le remplacement des pièces vermoulues,
– Le remplacement des membranes plates des différents claviers,
– La reconstruction de la boîte expressive du clavier de Solo,
– Le replacement du Salicional.

Soutenir la réparation de l’orgue de l’église du Sacré Cœur de Dijon (don déductible).