Un prêtre du diocèse nous parle des Rogations

Le père François Béal, curé d’Auxonne, a publié ce lundi une courte vidéo sur les réseaux sociaux où il évoque la fête des Rogations…

Il indique : « Les trois jours qui précèdent l’Ascension sont l’occasion de fêter les Rogations. C’est traditionnellement la prière que font monter les Chrétiens vers le Seigneur pour qu’il bénisse notre travail dans les champs et dans les jardins.

Ce n’est pas de la superstition, ce n’est pas croire que si on ne prie pas, il va arriver des catastrophes, mais plutôt se rappeler que le Seigneur nous confie la Terre, comme à des intendants responsables.

« Sans Dieu, nous ne pouvons rien faire »

A l’occasion des Rogations, nous reconnaissons que sans Dieu, nous ne pouvons rien faire. C’est le Seigneur qui donne la croissance. Ce sont des phrases que l’on trouve dans la Bible, et elles doivent s’appliquer à notre rapport à la nature et au travail des champs.

La civilisation moderne a fait oublier par sa technicité, ce rapport spontané que l’homme doit entretenir avec son environnement naturel. Mais tout le courant actuel heureusement nous y ramène et peut-être que la crise du coronavirus nous a aussi aidés à prendre une grande distance avec ce qu’on appelle le « paradigme technologique », des mots du Pape. Espérons que ce sera durable !

Encyclique Laudato Si : 5 ans (déjà)

Certains auront remarqué que ces trois jours des Rogations correspondent cette année aux 5 ans de l’encyclique Laudato Si. Il y aura donc un certain nombre d’événement lié à cet anniversaire : ce dimanche 24 mai, à 20 heures, on est invité à sonner les cloches de nos églises.

Dans plusieurs paroisses, il y aura des cérémonies de bénédiction des champs, des prières en plein air, on pourra se réunir par petits groupes, dans le respect des gestes barrières.

Que l’on puisse y participer ou pas, je vous invite pendant ces trois jours à regarder avec d’autres yeux la nature qui nous entoure pour vraiment rendre grâce au Seigneur ! »