Auxonne : une crèche vivante et une invitation…

Ce week-end, dans le cadre historique du château Louis XI à Auxonne s’est tenu pour la première fois un marché de Noël d’artisans et créateurs.

Des associations locales ont également pris place dans l’enceinte. Et à la demande de l’Union des commerçants d’Auxonne, la paroisse avait elle aussi son stand. Un stand bien vivant et coloré où des paroissiens se sont relayés pour présenter les différents groupes de la paroisse

Un petit groupe de chanteurs, mené par François Moreau, a interprété des chants de Noël qu’ils avaient répété tous les samedis de novembre. La chorale des DOM-TOM a elle aussi entonné des chants de Noël d’ici et d’ailleurs. Marie Granjon, animatrice à l’Aumônerie des Jeunes, a vendu des articles faits mains dont les bénéfices serviront pour son projet humanitaire avec le 4L Trophy 2020.

Une crèche vivante et un curé “santonnier”

Mais ce qui aura le plus retenu les visiteurs, ce sont les représentations de crèche vivante où les enfants du caté et les jeunes de l’Aumônerie ont évolué au son de la voix du père François Béal, curé de la paroisse d’Auxonne, transformé pour l’occasion en santonnier racontant la véritable histoire de la crèche et ses santons. Une belle histoire dans laquelle les spectateurs ont pu suivre l’épopée de Joseph et Marie jusque dans l’étable, les bergers et leurs brebis, les mages et tout un petit monde de personnages évoluant au fur et à mesure qu’était contée l’histoire.

Le père François a invité à chaque fin de représentation à venir découvrir « la suite », c’est-à-dire la naissance de Jésus, lors de la veillée qui précédera la messe du 24 décembre, à 18 heures en l’église Notre-Dame d’Auxonne.

Cécile Robert