A Selongey, sœur Mireille et sœur Françoise sont en mission

Cela fait déjà six mois que sœur Françoise et sœur Mireille, religieuses franciscaines du Bénin, ont posé leurs valises dans la paroisse de Selongey. Venues pour assister le curé de cette dernière, le père Bernard Lachaise, elles reviennent sur ces premiers mois vécus dans le diocèse de Dijon.

« Dès notre arrivée, on a été très chaleureusement accueillies par les paroissiens. Les gens s’inquiètent un peu pour nous et nous demandent régulièrement si nous n’avons pas trop le mal du pays ! On leur répond que ça va très bien et qu’on est très heureuses d’être ici ! Nous sommes présentes trois matinées par semaine à l’accueil de la cure », explique sœur Mireille.

Auprès des personnes âgées

Qu’en est-il de leur mission ? Les religieuses indiquent qu’elles visitent « aux anciens ». Le lundi, elles rendent visite aux personnes âgées du foyer-logement de Selongey et le jeudi à ceux de la Mapa de Fontaine-Française. Il leur arrive de réciter le chapelet avec certains résidents. Se rendant également au domicile des personnes, elles avouent qu’elles sont « frappées » par l’isolement de certaines d’entre elles. Sœur Mireille glisse : « Les personnes que nous visitons sont heureuses de nous voir mais ça nous fait mal au cœur… chez nous, les anciens sont dans les familles ».

Investies au niveau associatif

Les deux religieuses, qui ont planté un petit potager dans le jardin de la cure et qui ont obtenu quelques légumes malgré la sécheresse, en ont fait bénéficier des gens du quartier. Pendant certaines messes, elles animent les chants avec leurs instruments, une initiative qui rencontre un bon accueil auprès des paroissiens. Elles s’investissent aussi au niveau associatif : chaque mois, elles se rendent disponibles pour la banque alimentaire.

Encouragées par le bon accueil reçu dans la cité selongéenne, elles ne manquent pas d’idées : elles veulent notamment mettre en place une chorale de jeunes. En attendant la concrétisation de leurs projets, elles poursuivront leur mission, aussi discrète que bienveillante : donner du temps et de l’attention à ceux qui en manquent le plus.