Auxonne : dernière messe pour le père Etienne avant de rejoindre Beaune

Ce dimanche 1er septembre, le père Étienne Hache a célébré sa dernière messe en tant que vicaire de la paroisse d’Auxonne, avant de rejoindre prochainement la paroisse de Beaune. Nombreux furent les paroissiens à être venu prier avec lui et lui dire au revoir. Une célébration empreinte d’humilité et de joie.

Jean-François, coordonnateur de l’Equipe d’Animation Pastorale, a dressé, non sans un peu d’humour un « portrait chinois » du père Étienne. «Je suis missionné dit-il, par l’équipe de l’EAP pour te remercier pour ces trois années passées ensemble. Pardon pour ce tutoiement, car il est difficile pour un Chti de vouvoyer quand on se sent proche de son interlocuteur. Pas de long discours pour parler du passé, nous gardons les souvenirs et nous prions pour en vivre de nouveaux dans d’autres contextes avec toi.

Nous nous sommes réunis avec Maria, Cécile, Sandrine et Florian pour essayer de tracer un portrait chinois qui devrait te ressembler. Pas évident de trouver les bonnes réponses, mais ces mots permettront à chacun des paroissiens de se souvenir de toi et de ta personnalité au service de la communauté. (…) Toute la Paroisse se joint à moi pour te souhaiter tout le bonheur dans tes nouvelles missions…»

« En tant que prêtre, je suis édifié par les paroissiens »

Le père Étienne a indiqué : « Un mot que j’aurais voulu vous dire c’est  »merci ». Merci à tous et à chacun,, à toutes ces petites mains qui nous aident. Quand on est prêtre (…) on compte sur les paroissiens parce que l’on n’est pas capable de faire tout tourner tout seul. L’EAP en est un signe, mais il y a aussi plein de choses que vous faites vous-même et qui sont très précieuses. En tant que prêtre, je suis édifié par les paroissiens. Je remarque beaucoup de très belles choses qui se vivent que ce soit dans les divers groupes que l’on accompagne mais aussi en pratiquant le sacrement de pénitence ».

Il a achevé son petit discours en demandant aux paroissiens de « prier pour moi, pour que mon humilité grandisse, pour les nouvelles missions qui me sont confiées. Les premiers temps après l’annonce de mon départ du fait que je doive quitter la paroisse ont été difficiles. Je vous garde tous dans mon cœur et surtout dans mes prières ».

Cécile Robert