Ciné débat autour du film « Une interview avec Dieu »

Une interview avec Dieu est un film réalisé par Perry Lang, dont la projection a eu lieu le jeudi 19 et le dimanche 22 septembre au cinéma Darcy à Dijon. L’histoire est celle de Paul Asher, journaliste, qui vit difficilement son retour d’Afghanistan où il a réalisé un reportage sur la guerre. Il lui semble que cette expérience est la cause de son mariage en perdition et de la mise à l’épreuve de sa Foi, quand il se voit proposer trois interview avec un homme qui prétend être Dieu… Ce film a été suivi d’un débat animé par Stéphane Guyot, journaliste de RCF en Bourgogne, et par le père Patrick-Marie Févotte, de la communauté Sitio.

Est il possible de faire parler Dieu ? Non, puisque c’est une parole incarnée qui dépasse infiniment la parole de ce monde car c’est celle de l’Evangile. Alors, pourquoi ce film ?

Par ailleurs, n’est-ce pas Jésus qui s’est incarné dans notre monde ?

Si nous dépassons cette querelle théologique pour ne considérer que le symbolisme du film, alors la rencontre avec Dieu est certainement possible…

En effet, Paul Asher, journaliste, tente de faire parler Dieu mais celui-ci le renvoie systématiquement à sa propre vie et l’oblige à répondre lui-même à ses propres questions. Il est question d’une conversation avec Dieu où au cours des trois interview, trois grands thèmes semblent être soulevés. Dans le premier entretien, Paul interroge Dieu : « Qui es tu ? », « Pourquoi le mal ? », « où est mon libre arbitre ? ». Ces premières questions invitent à la prière car prier c’est se mettre dans une situation d’écoute et d’accueil de la Parole donnée. Dans cette première démarche, Dieu nous invite à découvrir Qui il est et à entrer dans un dialogue intérieur. Paul s’insurge : « Vous ne répondez pas à ma question ! », mais Dieu ne répond pas à nos questions ; il nous invite à discerner sur les signes de la présence réelle qui nous entourent. Il nous faut entrer dans une démarche de confiance et d’abandon pour entendre Dieu. Ne demandons pas au Seigneur de supprimer les épreuves mais de les accepter et de les comprendre afin de trouver le chemin qui nous fera avancer.

Le choix entre le pardon ou la mort…

Dans ce film, le tournant, c’est la mort. Au cours de la deuxième interview, Dieu renvoie Paul à la perspective de sa propre mort. Celui-ci s’insurge à nouveau contre Lui : « Vous m’avez fait venir ici pour m’annoncer ma propre mort ? » « Où est l’Amour de Dieu « ? Et Paul, en révolte, fuit le dialogue avec Dieu et se retrouve bien confronté à sa propre mort. Alerté sur les infidélités de son épouse, il se trouve devant le choix de pardonner ou de fuir la vie et se donner la mort. Dieu nous donne le choix de faire le bien ou de faire le mal en vue d’acquérir une liberté pour choisir le bien qui nous démarque du monde. Ce questionnement sur la mort éclaire notre foi qui ne peut rester passive mais doit être dynamique et en progression au risque de s’étioler et de mourir… Ainsi, la Foi surmonte le doute et l’épreuve mais ne les évacuent pas : c’est la Foi de l’invisible et de l’Amour inconditionnel que nous devons vivre !

Enfin, au cours d’un troisième entretien, Dieu éclaire Paul sur le sens du salut à travers le sacrement du mariage et l’Amour inconditionnel. Nous sommes tous des “Paul” affirme le père Févotte, avec des épreuves à vivre, cependant l’Amour inconditionnel entraîne la Miséricorde inconditionnelle dans le sens le plus noble de la Miséricorde de Dieu qui nous mène vers le Salut. Cette question du salut personnel nous révèle que nous sommes aimés de Dieu jusque dans notre misère. Oui, Paul choisira d’aimer à nouveau son épouse et de pardonner ses infidélités. Oui, Sarah, son épouse, choisira d’offrir son péché et de se sentir à nouveau digne d’être aimée et d’aimer Paul. Oui, nous sommes misérables mais nous ne sommes pas que cela !

Cet hymne à la vie, le père Févotte nous encourage à le vivre en nous invitant dès aujourd’hui à une interview avec Dieu : il a certainement des questions à nous poser…

Séverine Jahan