L’orgue de l’église Saint-Léger, à Is-sur-Tille, a été béni

Ce dimanche, l’orgue de l’église Saint-Léger, à Is-sur-Tille, a fait l’objet d’une bénédiction et d’une inauguration officielle.

A 9h30, l’orgue a été inauguré en présence des officiels : le maire, des conseillers départementaux, des représentants de la communauté de communes, l’Association pour l’Orgue à Is (AOIS) et bien sûr des membres de la paroisse.

Les discours ont porté sur le projet de l’achat d’un orgue à tuyaux pour l’église d’Is-sur-Tille en 1997 jusqu’à sa mise en place cette année, ainsi que son rôle dans nos liturgies. A aussi été évoquée l’utilisation future de l’instrument à l’école de musique avec la possibilité d’ouvrir une classe d’orgue. Une forme de partenariat avec l’association de l’orgue de St Bénigne pour y faire des concerts a également été annoncée… Par ailleurs, l’importance de l’orgue dans une société aux racines chrétiennes (parfois occultées de nos jours) a été soulignée.

Une remise « officielle » des clés de l’orgue

La compagnie des guides d’Europe d’Is-sur-Tille et le chœur d’hommes du Vallon ont interprété des chants entre chaque discours, les rendant ainsi plaisant à écouter. Les clés de l’orgue ont été remises par l’AOIS à la paroisse et au maire de la commune. Enfin, une plaque commémorant l’évènement et la longue liste de ceux qui ont participé financièrement à l’achat et l’installation de ce bel instrument a été dévoilée.

La messe de 11 heures a commencé sans instrument jusqu’après l’homélie, en suivant le rite prévu pour la bénédiction d’un orgue. Le père Albert Zoungrana a encensé l’orgue puis interpellé à 8 reprises l’instrument pour qu’il se « réveille », s’adressant chaque fois à lui de la même façon : « Orgue, instrument sacré », déclinant sa vocation liturgique : « Eveille-toi, orgue, instrument sacré, entonne la louange de Dieu, notre créateur et notre Père... » Entre chaque interpellation, Sylvain Pluyaut, nommé titulaire de cet instrument, a improvisé des répons et a conduit pour le dernier les fidèles à s’associer par le chant à son hymne de louange.

Un concert pour clore la journée

Le père Jean-Paul Clerc, qui était le curé d’Is-sur-Tille au début de l’aventure de l’AOIS, était présent et a concélébré la messe.

La suite de la célébration a été jouée par André Boillot et Jean-Baptiste Pascal, organistes habituels de la paroisse. A l’issue de la messe, un verre de l’amitié a été offert par la mairie sur le parvis de l’église.

A 15h30 a eu lieu un très beau concert (donné par Sylvain Pluyaut) avec de nombreuses pièces pour orgue seul mais aussi avec d’autres instruments joués par les professeurs de l’école de musique « Les 1000 et une notes » de notre secteur. La chorale Arioso, sous la direction de Pierre-Jean Yème, lui-même interprétant des morceaux à la flute traversière, a également participé à ce concert : Thibault Delareux était au trombone et Gaëtan Clerget au saxophone. L’église était pleine.

Cette journée restera un moment fort pour la paroisse et pour la ville d’Is sur Tille.