Une messe célébrée pour le 75e anniversaire de la libération de Dijon

Chaque année, les cérémonies commémoratives de la Libération de Dijon, survenue le 11 septembre 1944, après un prologue à la synagogue, commencent par une messe officielle en l’église Notre-Dame de Dijon.

Rappelons que le départ des troupes allemandes a fait suite à la procession, le dimanche 10 septembre, dernier jour de la neuvaine à Notre-Dame de Bon Espoir…

« Jésus est le libérateur »

Cette année, la messe du 11 septembre a été présidée par Mgr Minnerath, archevêque de Dijon. Le chanoine Pedro Mayol, ancien curé de Notre Dame et le père Emmanuel Pic, curé de la paroisse, ont concélébré la célébration en présence d’Elizabeth Revel, représentant le maire de Dijon, et de Philippe Chorier-Pichon, diacre et aumônier militaire de la région de gendarmerie de Bourgogne – Franche-Comté ; une vingtaine de porte-drapeaux avaient pris place dans le chœur.

Dans son homélie, Mgr Minnerath a souligné que la première libération est celle apportée par le Christ. Il a précisé : « Jésus est venu nous libérer de ce qui nous enferme encore sur cette terre, de tous les désordres qui sont encore en nous. […] Exclusion, incompréhension, désir de dominer, retour au chaos : Jésus veut nous libérer de tout cela, en détruisant les forces de mort. […] Il en a été le triomphateur et le libérateur, sa résurrection nous ouvre de grandes perspectives d’amour. »

Martine Chauney-Bouillot