Les chefs d’établissement de l’enseignement catholique de Bourgogne réunis à Taizé

C’est une journée de rentrée pour le moins atypique et en tout cas très différente des autres années qu’ont vécu les chefs d’établissement de l’enseignement catholique de Bourgogne, ce lundi à la communauté de Taizé, en Saône-et-Loire.

Pas moins de 120 personnes ont participé à cette journée, qui a commencé par un temps d’accueil par les frères de Taizé. Frère Alois, le prieur de la communauté, a pris la parole afin de présenter le lieu et son histoire. Il a notamment invité son auditoire à prendre un temps de prière et de silence pendant la journée afin de se laisser rejoindre par ce qui se vit à Taizé. Un temps de prière a ensuite réuni les chefs d’établissement et 2 000 jeunes en  retraite ce jour-là, en présence de Jean-Claude Fourmaux-Lainé, directeur diocésain de l’enseignement catholique de Bourgogne et de l’évêque du lieu, Mgr Rivière.

Un temps de prière aux côtés de 2000 jeunes

L’après-midi, les chefs d’établissement ont continué à vivre au rythme de la retraite des jeunes, en suivant des ateliers au thématiques très diverses, sur le harcèlement, l’écologie ou encore l’art. C’était une vraie journée de découverte : beaucoup de participants n’étaient jamais venus à Taizé.

Par ailleurs, une dizaine de nouveaux chefs d’établissement, dont cinq pour la Côte-d’Or, ont été accueillis par leurs pairs au cours de cette journée.