Marche de nuit à Liernais : ils ont prié pour les malades

Comme tous les ans, la marche de Liernais s’est tenue au début du mois d’août au sud du “Morvan côte-d’Orien”. Ce vendredi 9 août, les marcheurs se sont retrouvés pour un départ de l’église de Blanot. Claude Correia, coordinateur de l’équipe d’animation paroissiale (EAP) de Liernais, raconte :

« Il est 16h30 quand j’arrive à Blanot. J’ai toujours aimé cette église, c’est l’une des premières rénovations de lieux sacrés que j’ai réalisée en arrivant dans la région. L’abbé Pierre Cunier m’en avait confié la mission, il m’avait aussi demandé de dessiner deux vitraux qui étaient cassés. Mathilde, notre fille qui avait 7 ou 8 ans, m’avait beaucoup aidé, j’ai même repris un de ses dessins pour en faire un carton pour donner au maître verrier qui en a réalisé un vitrail… Les premiers marcheurs arrivent et me font sortir de mes souvenirs…

Comment prier pour les malades ?

A 16h45, nous sommes une quinzaine dans l’église. Cette année, le thème de la marche est tourné vers les malades : comment prier pour eux ? Un texte est lu pour nous aider à réfléchir sur ce thème. Pourquoi une prière pour les malades ? Est-ce une mission de l’Église ? Sur quels fondements repose cette prière ? Comment prier pour les malades ?

Il est demandé de marcher en ayant en tête ces questionnements et nous échangerons lors du repas. […] Il est presque 17h15 quand nous quittons l’église, la petite équipe s’engage sur la route pour rejoindre la forêt très proche après avoir franchi « la Plaine », une petite rivière qui sillonne dans le village avant de se jeter dans le Ternin. Le parcours de cette année est assez court : quelques 7 km jusqu’à Villers-en-Morvan en passant par la Corperie où nous faisons halte pour discuter avec les propriétaires des gîtes qui étaient devant chez eux. […]

L’arrivée sur Villers se fait tranquillement vers 19h15 comme prévu, quelques gouttes de pluie nous accompagnent pour les derniers mètres jusqu’à la salle des fêtes. Nous sommes presque une trentaine à partager le repas, les victuailles sortent des sacs et sont échangées, le vin coule dans les verres. […] Le repas se déroule dans la joie et nous réfléchissons sur la manière de prier pour les malades.

Des réflexions sur des actions menées dans la paroisse

Un échange riche se poursuit et des propositions sont faites pour renforcer les petites cérémonies que nous organisons chaque dernier dimanche du mois après la messe dans notre paroisse de Liernais. L’heure du retour a sonné, il est 21h quand une troupe d’une quinzaine de marcheurs s’équipe de gilets réfléchissants, de lampes frontales pour affronter le retour jusqu’à Liernais où nous sommes attendus à 23h. Ce n’est pas exactement l’équipe du départ : certains nous ont quittés et d’autres sont venus expérimenter cette marche de nuit.

Le soleil décline, nous assistons à un magnifique coucher de soleil. Sur les monts du Morvan, la température est très douce, nous n’aurons pas besoin de pull ou de vêtement de pluie pour franchir ces 8 km qui nous séparent du village, la lune nous éclaire et nos lampes frontales deviennent inutiles.

Nous arrivons à l’église de Liernais à l’heure prévue et nous entrons dans l’église pour une dernière prière. Il est temps de retourner récupérer les voitures restées à Blanot et d’aller se coucher… l’an prochain, une nouvelle aventure s’écrira sur les chemins morvandiaux et nous nous retrouverons encore plus nombreux pour apprécier cette beauté de la nature qui nous est offerte. »

Claude Correia, EAP Liernais