Réunion du conseil diocésain du monde scolaire et universitaire

Le conseil diocésain du monde scolaire et universitaire réunit autour de l’archevêque et du délégué épiscopal à la pastorale des jeunes, le père Antoine Amigo, le père Jean Lamblot, vicaire épiscopal chargé du pôle « annonce et dialogue », Jean-Claude Fourmaux-Lainé, directeur diocésain de l’enseignement catholique ainsi que le père Emmanuel Pic, l’adjoint chargé de la pastorale, et le père Matthieu Delestre, délégué diocésain à la pastorale des étudiants.

Une réunion s’est tenue ce mardi 21 mai, au cours de laquelle chacun des membres a pu donner un aperçu des activités qui ont été proposées aux jeunes au cours de cette année 2018-2019.

Des activités diverses tout au long de l’année scolaire

L’aumônerie des étudiants a particulièrement été vivante cette année grâce à une participation régulière des étudiants et la création de groupes « Chrétiens en grandes écoles » dans certains établissements d’enseignement supérieur de Dijon (AgroSup, Sciences politiques, etc.)

L’enseignement catholique a fait de la pastorale dans les établissements un point central des réunions des chefs d’établissements tout au long de l’année. Cette réflexion s’est poursuivie dans le pèlerinage provincial des chefs d’établissements qui a eu lieu à Assise et auquel la plupart des chefs d’établissements des quatre diocèses ont pu participer.

Le service diocésain de la pastorale des jeunes a fait diverses propositions qui ont eu un beau succès (marche vers le carmel, film-débat, « rallye des trois clochers », pèlerinages à la Salette,…) ; d’autres ont eu plus de mal à trouver leur public (la Journée diocésaine de la jeunesse, par exemple).

La plupart de ces activités seront organisées à nouveau l’année prochaine en veillant à associer davantage les animateurs dans les préparations et surtout les jeunes eux-mêmes pour que les propositions soient toujours bien adaptées à leurs attentes.

Quelques projets à bâtir

Bientôt parvenu au terme de cette année scolaire, chacun a pu évoquer quelques grandes questions auxquelles il faudra encore apporter des réponses : quelles présences et propositions spirituelles faire dans les foyers d’étudiantes et d’étudiants de Dijon ? Comment permettre à certains jeunes de consacrer une année à une expérience d’évangélisation ?

Malgré un contexte difficile pour la pastorale des jeunes, la participation de nombreux animateurs dans les aumôneries et dans les paroisses du diocèse et l’enthousiasme des jeunes eux-mêmes sont sans aucun doute un encouragement pour tous ceux qui réfléchissent à cette pastorale diocésaine des jeunes.