Les petites sœurs des pauvres ont fêté Saint Joseph

Les petites sœurs des pauvres sont arrivées à Dijon en 1852. Elles sont installées boulevard de Strasbourg depuis 1877 dans un établissement baptisé « Ma Maison » où elles accueillent des personnes âgées, souvent sans ressources. Cette congrégation missionnaire, présente dans 31 pays sur cinq continents, a pour protecteur Saint Joseph, personnage de l’Evangile silencieux mais efficace. Les sœurs font à ce témoin de l’incarnation de Dieu une particulière confiance.

Le 19 mars dernier, à l’occasion de la fête de Saint Joseph, les résidents et les amis de Ma Maison sont venus très nombreux pour entourer les religieuses, au cours d’une célébration eucharistique joyeuse et priante. La messe était présidée par le père vicaire général, concélébrée par les pères Hablizig, Moinet, Galen. Deux moines de l’abbaye Saint Joseph de Claival de Flavigny étaient également présents.

Des Sœurs sur le départ…

Dans son homélie, le père Millot a notamment rappelé  la proximité de Joseph et de Jésus, comme protecteur, veilleur et gardien. Saint Joseph assume également ces mêmes fonctions envers nos familles et l’Eglise, particulièrement dans le contexte actuel ; « pour que nous puissions continuer à avancer, Saint Joseph protège-nous et garde nous ».

Après la célébration, un goûter festif a été organisé dans la grande salle Jeanne Jugan. Plusieurs participants ont avoué une certaine tristesse, car les sœurs doivent quitter prochainement Dijon.

Jean-François Minonzio