Frère Frédéric, moine de Cîteaux, est décédé

Frère Frédéric (Jean-Marie Petithomme), moine de l’abbaye de Cîteaux, est décédé ce samedi 16 mars 2019, à l’âge de 85 ans, après 60 ans de vie monastique.

Cellerier pendant tout l’abbatiat de Dom Loys, il était passionné d’Ecriture Sainte. Bien volontiers il l’enseignait aux novices et à des groupes qui fréquentent notre hôtellerie.

Musicien depuis son enfance, il était excellent pianiste, organiste, cithariste. Il a mis tout son art au service de la liturgie. Participant activement au dialogue interreligieux, il était en relations fréquentes avec des Juifs et des Musulmans.

Au début du Carême, le Seigneur l’invite à la lumière de Pâques dans le chœur des anges.

Veillée à Cîteaux ce lundi soir

Ce lundi soir, les moines de Cîteaux ont célébré une veillée autour de lui, au chœur de l’église abbatiale, parée dans la sobriété cistercienne pour la célébration de saint Joseph, un juste qui a vécu dans l’obéissance à la Parole.

La longue lecture du Premier Livre des Chroniques (chapitre 15) a honoré le diacre et le musicien : « David dit aux chefs des lévites de mettre en place leurs frères, les chantres, avec leurs instruments, harpes, cithares, cymbales, pour les faire retentir avec force en signe de joie »

Frère Benoît, cellerier du monastère, a lu pour l’un de ses prédécesseurs dans cet office un texte de Guillaume de Saint-Thierry évoquant l’importance de la charité et du lieu où elle s’exerce : « Cette crainte de Dieu, déjà, elle t’a conduit jusqu’ici. Déjà, elle t’a fixé en ce lieu. Ce lieu d’où tu partiras en toute sécurité si la mort t’y trouve. »

Au terme de la veillée auprès de Frère Frédéric, le Père Abbé a invité ses Frères et les fidèles présents à une prière litanique :

« Accueille, Seigneur, l’âme de ton serviteur Frédéric qui revient vers toi ;
Revêts-le de la robe nuptiale pour le festin éternel …
Qu’il se joigne à ceux qui lavent leur tunique
dans les eaux du fleuve de vie …
Qu’il entre avec ceux qui frappent
aux portes de la Jérusalem céleste … »

Le chant du Salve Regina a annoncé la paix de la nuit.

Ce mardi après-midi, Frère Frédéric sera inhumé dans la terre de Cîteaux qu’il a tant aimée. Son oreille entendra le ruissellement de la Cent-Fons à laquelle il aura apporté tant de soins que la rivière lui aura rendu en joie. Cette source d’eau qui va jaillir … pour la vie éternelle !