« Venez à l’écart » : une journée sous le signe de la réflexion et de la prière

Pendant les temps de l’Avent et du Carême, le Chemin Ignatien de Côte-d’Or propose deux journées qui se déroulent au Carmel de Dijon, à Flavignerot. Un samedi, une journée de prière et de silence : « Venez à l’écart … et reposez-vous un peu ». La journée  commence dès 9h avec une prière prise souvent dans un texte du jour, première lecture ou psaume. Ce 9 mars, nous nous sommes rassemblés avec un chant et avons écouté la lecture du prophète Isaïe (58, 9b-14) qui propose de revenir à Dieu avec des attitudes de miséricorde et non des sacrifices extérieurs à soi.

L’intervenante, Sœur Marie-Amélie Le Bourgeois, Ursuline, a proposé, à partir du thème de la journée « Appelés par le Christ et envoyés dans le monde » un enseignement court sur l’Evangile du jour – l’appel de Lévi rapporté par St Luc, pour introduire une heure de temps personnel, avant la messe de 11h avec la Communauté des Sœurs du Carmel.

Selon la manière de prier de St Ignace de Loyola, les participants sont invités à choisir un temps déterminé, un endroit propice pour se recueillir, sous le regard aimant du Père, et une méthode qui fait participer tout l’être : corps, cœur et esprit en imaginant la scène du passage de l’Ecriture choisi, en choisissant un mot, un passage, un personnage qui nous touche davantage et sur lequel il est possible de s’arrêter longuement. Il est possible  de prier en allant marcher, en allant à la chapelle ou tout simplement, en restant devant une table de travail avec crayon et papier pour noter ce que l’on demande au Seigneur pendant ce temps de prière personnelle et de noter comment ce moment a été vécu : quel élan nouveau cela donne, quel questionnement, quelle incompréhension, quelle tristesse qui nous habite, quelle joie nous est donnée… Ce temps peut être guidé à la demande.

Le temps de prière nous a ouvert le cœur pour entendre les lectures du jour. Le Père Denis Marion, au cours de la messe avec les sœurs, a commenté la mise en route de ce temps de Carême, par un entrainement de 4 jours depuis le jour des Cendres de mercredi dernier, jusqu’au premier dimanche de Carême où l’Evangile nous proposera le récit des tentations de Jésus, entrainé au désert par l’Esprit.

Après la messe, le repas partagé est pris en silence avec un fond musical. Nous reprenons le cours de la journée par un chant qui rassemble.

Un temps d’échange en petits groupes

L’après-midi s’est prolongé par un enseignement sur « l’Exhortation à la Sainteté » du pape François, en développant le chapitre sur le discernement, pour approfondir le thème du matin « Viens et suis-moi ».

Après un temps de prière personnelle en silence, un temps d’échange en petits groupes (de 6 ou 7 personnes) a permis à chacun d’exprimer et d’entendre comment la Parole de Dieu résonne en nous et dans les autres participants en nous éclairant mutuellement dans la compréhension des textes proposés. Nous terminons par une prière d’action de grâce, face à la croix  de saint François d’Assise en écoutant les fruits que chacun a glanés dans cette journée avant de repartir dans nos foyers respectifs, habités par la Parole qui a pris sa place aujourd’hui, dans nos cœurs et nos vies.

Ces journées sont complétées par des demi-journées, trois samedis après-midi dans l’année, préparées et animées par Françoise Lemoine et Verena Meienberg, et proposées à des personnes qui préfèrent, pour différentes raisons, vivre un temps de silence plus court, mais tout aussi dense et riche. Nous terminerons l’année par une retraite sur trois jours, les 28, 29, 30 juin 2019 toujours dans le cadre du Chemin Ignatien de Côte d’Or, pour prier avec les Vitraux de la Cathédrale de Bourges, accompagnée par Sœur Geneviève Roux, Xavière. Elle se déroulera dans les locaux de la paroisse de La Visitation à Chevigny-st-Sauveur.

Article écrit par Andrée Jouvenot en concertation avec Catherine Marchal, toutes deux animatrices de la journée organisée en équipe avec Francine Rousset-Imbert et Pierre Durand, avec la collaboration étroite de Sœur Marie-Amélie Le Bourgeois.