CMR : Une rencontre pour « rompre la solitude et casser la croûte ensemble »

« Rompre la solitude et casser la croûte ensemble », tel était le thème de la rencontre organisée par le mouvement CMR, Chrétiens dans le Monde Rural, le dimanche 9 septembre à Créancey, à 5mn de Pouilly-en-Auxois.

Cette journée  de détente et de convivialité, ouverte à tous, avait pour but de donner la parole à des hommes et des femmes qui vivent dans notre monde rural et souffrent souvent d’isolement. Elle commença par un apéritif puis un repas qui réunirent une vingtaine de personnes.

L’après-midi, après une présentation rapide du CMR, 46 personnes ont assisté à la projection du film « Normandie nue » de Philippe Le Guay, sorti en salles en janvier 2018, avec, entre autres, l’acteur François Cluzet.

Ce film montre les éleveurs d’un petit village normand touchés par la crise. Le maire veut tout enter pour sauver son village et même un coup médiatique en acceptant d’engager un photographe d’art américain, spécialisé dans le nu. Il a beau expliquer à ses confrères agriculteurs qu’ils sont déjà professionnellement nus, par pudeur et aussi à cause de vieilles querelles de village, aucun habitant n’est d’accord…

La projection fut suivie d’un débat très intéressant car ce film, à la fois pathétique et comique, soulève beaucoup de problèmes du monde agricole d’aujourd’hui : l’isolement qui peut provoquer des réactions brutales, la méfiance, la difficulté de communiquer, l’importance de ceux qui « mouillent » leur chemise et sont en capacité de faire bouger les choses…

Chacun doit participer mais pour les élus, il est parfois difficile de créer du lien. Les gens se méfient les uns des autres et il est parfois difficile de se mettre ensemble, dans un collectif qui parlera au nom de tous. Dans nos petites communes rurales, quand on y croit, quand on arrive à mobiliser l’ensemble de la population, paysans ou non, on peut faire de belles choses. Mais les non-agriculteurs sont-ils prêts à mettre la main à la pâte pour aider les agriculteurs ?

On ne sait pas si la photo, finalement réalisée par un jeune photographe local, aura fait parler des problèmes de ces éleveurs normands dans les médias  mais l’essentiel n’est pas là : ce qui est beau, c’est cette communauté qui a retrouvé une âme. C’est en quelque sorte une belle page d’Évangile : parce que tous les habitants du village ses sont réconciliés, ils ont pu faire quelque chose ensemble !

Comme on essaie de le vivre au CMR, inventons le monde de demain, ensemble, avec l’espérance car c’est le cœur de notre foi.

Marie-Claire Moissenet