Sainte Jeanne de Chantal fêtée au château de Bourbilly

Cette année, c’est le lundi 13 août* que nous avons célébré sainte Jeanne de Chantal dans le château de Bourbilly, dans l’actuelle paroisse de Semur-en-Auxois, où elle vécut les huit années de son mariage.

Jeanne-Françoise Frémyot est née à Dijon en 1572 et a épousé, dans la chapelle du château de Bourbilly, le baron de Chantal après le décès de son mari, mort d’un accident de chasse. Elle rencontre saint François de Sales lors d’un Carême qu’il était venu prêcher à Dijon. Nait alors une amitié qui conduira à la fondation de la Visitation à Annecy en 1610. Sainte Jeanne de Chantal sillonnera alors la France pour fonder d’autres monastères. Elle décédera à Moulins en 1641.

Cent personnes ont participé à la procession

La célébration de ce 13 août a été suivie cette année par une bonne centaine de fidèles : la procession est partie du parc du château au chant des litanies de sainte Jeanne. Une station au pied de la statue qui domine la porte d’entrée du château a permis de chanter la Vierge Marie à qui sainte Jeanne de Chantal avait une grande dévotion. Puis la messe a été célébrée dans la chapelle du château. Cette année encore, la chasuble portée pour la messe a été prêtée par le musée de la Visitation de Moulins : c’est une chasuble brodée vers 1740 par les sœurs du monastère de la Visitation du Puy-en-Velay en vue de la béatification de la sainte (qui a eu lieu le 11 juin 1752). Cette chasuble a été sauvée à la Révolution : dissimulée, ainsi que les stalles du chœur, dans une charrette chargée de foin, elle put quitter discrètement le monastère.

Père Christian Baud

* la fête liturgique tombant le dimanche 12, sainte Jeanne de Chantal a été fêtée le lendemain